retour article original

lundi 15 septembre 2014
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Iran
Le Monde, 21 avril 2006

Iran : Les Etats-Unis demandent un embargo sur les ventes d’armes

Suivi d’un commentaire


Vue des installations nucléaires d’Arak

Les Etats-Unis ont appelé, vendredi 21 avril 2006, la communauté internationale, notamment la Russie, à appliquer un embargo sur les ventes d’armes à l’Iran, si Téhéran ne renonce pas à son programme d’armement nucléaire. Le sous-secrétaire d’Etat américain, Nicholas Burns, a fait cette demande alors que la Russie et la Chine restent toujours réticents à accepter des sanctions de l’ONU à l’encontre de l’Iran.

Iran


"Nous pensons qu’il est temps que les pays fassent pression sur l’Iran", a dit M. Burns en s’adressant aux journalistes. "Il est important que les pays interdisent l’utilisation, l’exportation d’une technologie que l’Iran peut utiliser pour développer son programme nucléaire", a-t-il ajouté. "C’est très important que des pays comme la Russie, par exemple, gèlent leurs ventes d’armes prévues en Iran." Washington réclame notamment que Moscou annule la vente programmée de missiles tactiques sol-air Tor, que la Russie et l’Iran présentent comme un contrat purement défensif. "Nous espérons et nous supposons que cet accord n’ira pas plus loin", a dit M. Burns.

Un lance-missile Tor M1

Le diplomate américain, qui s’est entretenu cette semaine à Moscou avec des officiels russes, chinois, allemands, britanniques et français, a ajouté que les nations devaient exercer des pressions sur l’Iran dans le cadre de leurs relations bilatérales avec Téhéran mais aussi collectivement au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies. Une nouvelle réunion des directeurs politiques des ministères des affaires étrangères de ces six pays est prévue, le 2 mai 2006, à Paris. Un "sentiment d’urgence" se fait jour parmi eux, a estimé M. Burns, surtout depuis que l’Iran a annoncé la production d’uranium enrichi.

Avec AFP et Reuters

Vue des installations nucléaires de Bouchehr

Commentaire

Ce qu’il y a de paradoxal, dans la crise nucléaire iranienne, c’est que les Etats-Unis et Israël menacent continuellement l’Iran d’une agression militaire, et préparent cette agression, tout en prétendant hypocritement que c’est l’Iran qui les menace. C’est le loup qui se prétend menacé par l’agneau.

Frank BRUNNER

Vue des installations nucléaires d’Isfahan

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source