retour article original

jeudi 23 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
Destination santé, 13 décembre 2007

Informations internationales : Quand la mort échappe aux statistiques


Un Somalien s’enfuit alors que deux hommes viennent d’être abattus derrière lui, à Mogadiscio

Chaque année dans le monde, 48 des 128 millions de naissances ne sont pas enregistrées. La situation est encore pire sur le front des décès. L’OMS estime en effet ne recevoir de statistiques fiables sur les causes de décès, que de 31 Etats membres sur 193.

Des cadavres devant la morgue d’un hôpital de Baaqouba, en Irak


La proportion des décès non enregistrés atteint les deux tiers : 38 millions sur 57. Dans de telles conditions, « les autorités ne peuvent mettre au point des politiques de santé efficaces, mesurer leurs effets ou déterminer si le budget de la santé est bien réparti », insiste l’Organisation. Lorsque les naissances ne sont pas relevées, les enfants ont logiquement moins de chance de voir leurs droits fondamentaux respectés. Et cela qu’il s’agisse de droits sociaux, politiques, civiques ou économiques. Voilà pourquoi le Réseau de métrologie sanitaire lance une initiative qui vise à encourager les pays à enregistrer l’ensemble des naissances et décès survenant sur leur territoire.

Destination santé

Le cadavre d’un Ivoirien abattu devant la base française de Port Bouet, pendant des émeutes, à Abidjan

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source