retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Suisse
24 janvier 2008

Corruption : Les dépenses somptuaires d’un établissement médico-social genevois

par Frank BRUNNER


Vue de Genève

La Tribune de Genève du 24 janvier 2008 relate une affaire soulevée par l’Inspection cantonale des finances (ICF) genevoise, un service chargé d’enquêter sur la comptabilité de l’Etat et des entreprises subventionnées par l’Etat de Genève.

Suisse


En l’occurrence, les magouilles ont pour cadre une maison de retraite genevoise -on dit un établissement médiico-social (EMS)- appelée Val Fleury. A sa tête, on trouve un conseil de fondation dont les membres sont des politicards locaux. En 2005, les membres de ce conseil de fondation « ont dépensé plus de 20000 francs suisses dans des restaurants et près de 30000 francs suisses lors d’un voyage au Portugal avec leurs conjoints ». Ils étaient tellement occupés à se sucrer qu’ils n’ont pas trouvé le temps d’exercer leur mission de contrôle. Non content de son salaire annuel de 178000 francs suisses, Daniel Pantel, le directeur de Val Fleury, a facturé à l’établissement 40000 francs suisses pour un mandat qu’il s’est octroyé à lui-même. L’établissement lui offert une voiture de fonction d’un coût de 54350 francs suisses. L’Inspection cantonale des finances soupçonne également Val Fleury d’avoir mis 40 millions de francs suisses de côté en économisant sur les subventions étatiques. Avec la meilleure conscience du monde, Daniel Pantel affirme que tous les établissements médico-sociaux genevois agissent comme celui de Val Fleury. Autrement dit, dans le canton de Genève, c’est « normal ». La Tribune de Genève mentionne qu’en 2006 les cinquante-deux établissements médico-sociaux genevois « ont touché 84,27 millions de francs suisses de subventions directes du canton, plus 117,5 millions de francs suisses de subventions indirectes via les prestations complémentaires versées aux résidants dans le besoin. Et c’est compter sans l’apport de la confédération et des caisses maladie ».

Frank BRUNNER

AUTEURS 

  • Frank BRUNNER

  • Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source