retour article original

jeudi 27 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Egypte
AP, 7 février 2008

Egypte : Human Rights Watch dénonce les arrestations et les procès d’hommes porteurs du virus HIV


Une victime du sida

LE CAIRE - Les arrestations récentes et les procès d’hommes porteurs du virus HIV qui ont eu lieu en Egypte représentent un danger pour les droits de l’homme, a affirmé, mercredi 6 février 2008, l’association Human Rights Watch, appelant les autorités égyptiennes à relâcher les personnes placées en détention préventive et à cesser de criminaliser le SIDA.

Egypte


L’association de défense des droits de l’homme, basée à New York, a également exhorté l’Egypte à annuler les peines de quatre hommes condamnés pour "pratique habituelle de la débauche" -un terme utilisé dans le système judiciaire égyptien pour les actes homosexuels consentis- et à libérer quatre autres hommes qui pourraient être inculpés prochainement. "Ces arrestations choquantes et ces procès relèvent de l’ignorance et de l’injustice", a affirmé Scott Long, responsable du dossier des droits des homosexuels à Human Rights Watch. "L’Egypte ne menace pas que sa réputation internationale, mais aussi sa propre population si elle répond à l’épidémie HIV/SIDA par des peines de prison, et non par de la prévention et des soins". Les organisations des droits de l’homme et la communauté internationale ont condamné à plusieurs reprises l’Egypte, en raison des procès visant les homosexuels.

Associated Press

Une séance d’information sur le sida, au Caire

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source