retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Afrique du Sud
AFP, 13 avril 2004

Des agences de tourisme accusées d’attirer les requins en Afrique du Sud


Requin blanc

LE CAP (Afrique du Sud) (AFP) - L’attaque la semaine dernière d’un jeune surfeur par un grand requin blanc, dans False Bay, a provoqué une polémique dans la région, où les tour-opérateurs sont accusés de favoriser la prolifération de ces poissons, très prisés des touristes.

Requin blanc


Ces agences sont accusées de rendre les eaux dangereuses en y versant une mixture composée de sang de poisson et d’huile pour appâter les grands requins blancs.

John Andrew, surfeur de 16 ans, a été grièvement blessé par un requin blanc de 3,5 m qui lui a arraché une partie de la jambe alors qu’il se trouvait au large de Muizenberg, une station balnéaire de False Bay.

Après cette attaque, les journaux locaux se sont fait l’écho de la crainte et de l’indignation de nombreux lecteurs.

"Il y a eu récemment une plus grande activité des requins dans la zone. J’ai des amis surfeurs qui ont été harcelés par les requins à Glencairn et Fish Hoek", renchérit Gary Kleynhans, qui dirige une école de surf.

"Je ne veux pas tout mettre sur le dos des tour opérateurs mais il est possible que les requins commencent à associer les hommes et la nourriture", juge-t-il.

Les spécialistes en biologie marine, tout en indiquant n’avoir aucune donnée précise, jugent pour leur part que le nombre de grands requins blancs au large des côtes d’Afrique du Sud est en augmentation depuis qu’ils ont été déclarés espèce protégée par les autorités en 1991.

Requin blanc

Chaque année, une personne est tuée par un requin en Afrique du Sud, et entre cinq et sept attaques ont lieu par an en moyenne, selon un organisme spécialisé dans les requins, basé au nord de Durban, sur la côte est.

Mais selon un biologiste du Bayworld Aquarium de Port Elizabeth, Malcolm Smale, il n’y a aucune preuve que ces attaques soient liées aux appâts versés en mer par les agences de tourisme.

Theo Ferreira, directeur d’une agence qui propose aux touristes d’observer les requins blancs en mer, explique que ces animaux sont devenus une grosse attraction populaire.

"Il y a une forte demande pour voir des grands blancs, qui font désormais partie des +big six+ en Afrique du Sud", a-t-il dit, en référence aux six animaux les plus courus des touristes (outre le requin, le lion, le buffle, l’éléphant, le léopard et le rhinocéros).

Requin blanc

En mer, sur le bateau de M. Ferreira chargé de touristes, un membre d’équipage lance par dessus bord un morceau de thon et du sang de sardine.

En fin d’après-midi, un aileron est visible à l’horizon. Les touristes braquent leurs jumelles pour observer un requin lancé à la poursuite d’un phoque.

Selon M. Ferreira, les requins en s’attaquant aux surfeurs croient sans doute avoir affaires aux phoques. "Les surfeurs portent des combinaisons de plongée et ressemblent probablement à un phoque pour un requin", explique-t-il.

Agence France Presse

Requin blanc

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source