retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (3ème partie) : Du 1er avril 2004 au 15 avril 2004
AP, 14 avril 2004

Fin des discussions entre l’Iran et les Etats-Unis sur les moyens de ramener le calme en Irak


TEHERAN (AP) - L’Iran a annoncé, mercredi 14 avril 2004, avoir mis fin à des discussions avec les Etats-Unis sur les moyens de ramener le calme en Irak.

Mais, a précisé le chef de la diplomatie de Téhéran, ces pourparlers se poursuivent via la Suisse, chargée de représenter les intérêts américains en Iran.


Selon Kamal Kharrazi, il y avait auparavant sur ce sujet un dialogue direct avec les Américains, qui s’est achevé car les choses n’avançaient pas.

Déjà, reconnaître l’existence de pourparlers directs entre Téhéran et Washington, qui ont rompu leurs relations diplomatiques en 1979, est un fait rarissime.

Désormais, "il y a beaucoup de correspondances avec les Etats-Unis sur l’Irak. Bien entendu, il y a des requêtes des Américains nous demandant d’aider à améliorer la situation en Irak, et nous faisons des efforts en ce sens", a ajouté Kamal Kharrazi, sans fournir plus de précisions.

A Washington, le porte-parole du Département d’Etat Richard Boucher a refusé de répondre directement quand on lui a demandé si Washington avait demandé son aide à l’Iran pour intervenir auprès de ses frères chiites du sud irakien. Si les Iraniens "aident à stabiliser la situation, ça serait bien. S’ils ne le font pas, ça ne serait pas bien", a-t-il juste dit.

Selon l’agence officielle IRNA, un responsable du ministère des Affaires étrangères, Hossein Sadeghi, a été envoyé en Irak. Une visite qui semblerait intervenir en réponse à un appel à l’aide américain.

Du côté du chef chiite radical Moqtada al-Sadr, retranché dans la ville sainte de Nadjaf, on faisait également état de l’arrivée d’un médiateur iranien, à l’heure des pourparlers pour tenter d’éviter une offensive américaine sur Nadjaf.

Selon Kamal Kharrazi en tous cas "la solution est que les occupants quittent l’Irak".

Il a ensuite conseillé aux Américains de consulter les religieux irakiens, les voisins de l’Irak...

Le recours à la force "est une grave erreur avec de graves conséquences. Ils doivent faire usage de sagesse (...) Ils ne connaissent pas la psychologie des Irakiens. Ils devraient éviter de faire plus d’erreurs", a-t-il déclaré.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source