retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (3ème partie) : Du 1er avril 2004 au 15 avril 2004
AFP, 15 avril 2004

Irak : La délégation iranienne ne proposera pas l’exil à Moqtada Al-Sadr


La délégation du ministère iranien des Affaires étrangères a indiqué, jeudi 15 avril 2004, à Bagdad, qu’elle allait recontrer le dirigeant chiite radical Moqtada Al-Sadr mais qu’il n’était pas dans son intention de lui proposer un exil.


"Il est possible que nous rencontrions Moqtada Al-Sadr à Najaf, mais nous n’allons pas lui offrir un exil politique en Iran", a affirmé, jeudi 15 avril 2004, à l’AFP, Hossein Sadeghi, chef de la délégation.

Il a également démenti que sa délégation était venue en Irak à l’invitation des Britanniques. "Nous ne sommes pas ici à leur invitation et aucune rencontre avec la coalition n’est prévue au programme", a ajouté le directeur du ministère des Affaires étrangères pour la région du Golfe.

Un responsable du département d’Etat avait affirmé, mercredi 14 avril 2004, que la délégation avait "été invitée par des Britanniques. De toute évidence, nous n’y avons pas mis d’objection".

M. Sadeghi a eu des entretiens, jeudi 15 avril 2004, avec MM. Ibrahim Bahr Al-Ouloum, un chiite, et Jalal Talabani, chef du l’Union patriotique du Kurdistan, après avoir rencontré, la veille, Massoud Barzani, chef du Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et président en exercice du Conseil, a-t-on indiqué auprès des bureaux de ces responsables irakiens.

"Nous écoutons tous les points de vues, nous collectons les informations pour avoir une meilleure perception de la situation, nous sommes très inquiets de l’instabilité et du chaos dans ce pays", a déclaré M. Sadeghi à l’issue de ces entretiens.

A son arrivée à Bagdad, le chef de la délégation iranienne a déclaré qu’il était venu pour "avoir une idée claire de la situation et une meilleure compréhension de ce qui se passe".

"L’Iran, qui est un pays voisin, s’est toujours inquiété des développements négatifs en Irak. Le feu dans la maison d’un voisin est un sujet d’inquiétude pour tous les voisins", a-t-il indiqué.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a affirmé, mercredi 14 avril 2004, que les Etats-Unis avaient réclamé l’aide de l’Iran, pour tenter de régler la crise entre la coalition dirigée entre les Etats-Unis et le chef rebelle chiite Moqtada Al-Sadr, et faire baisser la violence grandissante en Irak.

Au cours de sa rencontre avec M. Bahr Al-Ouloum, membre chiite de l’exécutif, "la situation des derniers 15 jous à Najaf a été examinée et le responsable irakien a fait part à la délégation de certaines remarques et solutions envisagées" pour mettre fin à la rébellion dans certaines villes chiites, a-t-on appris auprès du bureau du membre de l’exécutif.

M. Bahr Al-Ouloum a promis de "revoir la délégation dans le cadre d’une réunion élargie", sans préciser à quel niveau.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source