retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en France
AP, 20 juin 2008

Corruption : Pierre Mauroy mis en examen pour un emploi présumé fictif


Vue de Lille

PARIS - L’ancien Premier ministre Pierre Mauroy a été mis en examen, vendredi 20 juin 2008, pour "détournement de fonds publics", en sa qualité d’ancien président de la Communauté urbaine de Lille, à propos de l’emploi présumé fictif d’un membre de son cabinet, l’élue parisienne, Lyne Cohen-Solal, a indiqué son avocat, Me Jacky Durand, à l’Associated Press. M. Mauroy, âgé de 79 ans, s’est vu signifier sa mise en examen à l’issue de sept heures d’audition, a précisé Me Durand.

France


L’élue parisienne Lyne Cohen-Solal est soupçonnée d’avoir occupé un emploi présumé fictif, de mars à décembre 1992, au cabinet de M. Mauroy, alors président de la CUDL, comme chargée des relations avec la presse. L’enquête a été ouverte, en juin 2000, à la suite de la plainte d’un contribuable nordiste. Celui-ci estimait que Mme Cohen-Solal bénéficiait d’un emploi fictif à Lille, alors qu’elle était rédactrice en chef de "Vendredi", l’hebdomadaire du Parti socialiste. En 2004, le juge d’instruction en charge de ce dossier avait accordé un non-lieu à Mme Cohen-Solal, mise en examen dans ce dossier, en raison de la prescription des faits. La partie civile avait fait appel, puis déposé un pourvoi contre l’arrêt de la cour d’appel confirmant le non-lieu. Mais la Cour de cassation avait annulé cette décision. "Nous sommes revenus à la case départ", a déclaré Me Durand.

Lyne Cohen-Solal

M. Mauroy a démontré "la réalité de l’emploi de Lyne Cohen-Solal au profit de la Communauté urbaine de Lille", a souligné son avocat en rappelant que cette affaire judiciaire se "situait dans un combat opposant l’ancien maire de Paris, Jean Tiberi, à Lyne Cohen-Solal. "Il fallait bien trouver toutes les armes qu’il fallait pour l’abattre", a-t-il ajouté.

Associated Press

Pierre Mauroy

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source