retour article original

vendredi 24 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
Reuters, 18 avril 2004

Proche Orient : Ahmed Qoreï interpelle la communauté internationale


RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Le Premier ministre palestinien Ahmed Qoreï a écrit, dimanche 18 avril 2004, à plusieurs dirigeants internationaux, pour les exhorter à organiser une conférence destinée à relancer le processus de paix au Proche-Orient, et à contrer les effets de ce qu’il a présenté comme les "concessions" de Washington à Israël.


Ahmed Qoreï a accusé les Etats-Unis de violer le droit international en faisant des "concessions" pour soutenir le plan du Premier ministre israélien Ariel Sharon, prévoyant une évacuation des colonies juives de la bande de Gaza.

La partie palestinienne a réagi avec colère aux déclarations du président américain George Bush selon lesquelles un accord de paix définitif pourrait prévoir qu’Israël conserve le contrôle de plusieurs secteurs de la Cisjordanie occupés pendant la guerre des Six-Jours (1967). Il a également exclu tout retour des réfugiés palestiniens dans l’Etat hébreu.

"Les positions américaine et israélienne violent le droit international ainsi que les accords conclus dans le passé par les parties avec, pour témoin, la communauté internationale", écrit Ahmed Qoreï.

"Nous vous demandons (...) de soutenir l’appel à la tenue d’une conférence internationale destinée à approuver immédiatement le principe, le calendrier et les modalités d’une reprise des négociations."

La colère des Palestiniens se nourrit par ailleurs également, depuis samedi 17 avril 2004, de l’assassinat d’Abdelaziz Rantissi, successeur à la tête du Mouvement de la résistance islamique (Hamas) du cheikh Ahmed Yassine, lui-même assassiné, en mars 2004, par Israël. Ahmed Qoreï n’a pas mentionné dans sa lettre cette nouvelle "frappe ciblée" israélienne.

La déclaration de George Bush et l’assassinat d’Abdelaziz Rantissi ont été perçus par beaucoup de responsables palestiniens comme un coup fatal porté au processus de paix, mais Ahmed Qoreï souligne dans sa lettre qu’il demeure déterminé à reprendre langue avec la partie israélienne.

Le texte a été adressé au secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, ainsi qu’aux dirigeants de l’Union européenne, de la Russie, de la Chine et du Japon. Ahmed Qoreï compte par ailleurs adresser une autre missive à George Bush.

Reuters

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source