retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AP, 5 juillet 2008

Informations internationales : Il n’est pas raisonnable de ne pas inviter les grands pays émergents au sommet du G8, juge Nicolas Sarkozy


Un ouvrier chinois prend sa pause dans une aciérie de Tangshan

PARIS - A deux jours de l’ouverture du G-8 sur l’île de Hokkaïdo, au Japon, le président français, Nicolas Sarkozy, a lancé, samedi 5 juillet 2008, une nouvelle charge en faveur de l’élargissement des discussions aux pays émergents.

Vue du Palais de l’Elysée, à Paris


"Il n’est pas raisonnable de continuer à réunir le G-8", a jugé Nicolas Sarkozy. "Ca n’est pas raisonnable de se réunir à huit pour régler les grandes questions du monde en oubliant la Chine, 1,3 milliard d’habitants, l’Inde, 1 milliard d’habitants, en n’ayant aucun pays arabe, aucun pays africain et aucun pays de l’Amérique latine", a-t-il dit, "ce n’est pas juste". "Si on veut la paix et le développement pour le monde, il faut que tout le monde soit invité", a-t-il martelé.

Nicolas Sarkozy

Le président français a aussi redit son souhait d’une réforme du conseil de sécurité des Nations Unies pour y inclure de nouveaux membres. Mais, a-t-il prévenu aux candidats à un poste de représentant permanent, "il faut qu’ils soient prêts à en payer le prix, y compris le prix du sang". "On ne peut souhaiter avoir la première place et ne pas se comporter comme un pays qui a la première place".

Associated Press

Des musulmans irakiens prient à Bagdad

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source