retour article original

mercredi 23 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Georgia
AP, 3 août 2008

Georgia : L’Ossétie du Sud évacue ses enfants vers la Russie en raison des violences


TBILISSI, Géorgie - La république séparatiste d’Ossétie du Sud a commencé, dimanche 3 août 2008, à évacuer plusieurs centaines d’enfants vers la Russie, sur fond d’escalade des violences avec les forces gouvernementales de Géorgie.


Moscou soutient dans leurs velléités séparatistes l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie, régions qui appartiennent officiellement à la Géorgie mais qui tentent de se rapprocher de la Russie. La situation crée de fortes tensions entre la Géorgie et la Russie. Le président géorgien, Mikhail Saakashvili, a promis de conserver l’Ossétie du Sud et l’Abkhazie dans le giron de Tbilissi, alors que la Russie maintient une force présence militaire dans les deux régions.

Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné, dimanche 3 août 2008, que la situation en Ossétie du Sud était explosive et que la menace d’une guerre totale était "toujours plus réelle". Les autorités d’Abkhazie ont, de leur côté, indiqué qu’elles ne participeraient pas aux pourparlers de paix prévus, le 15 août 2008, à Berlin, en raison de la montée des tensions en Ossétie du Sud. La Géorgie et l’Abkhazie, ainsi que l’Allemagne, les Etats-Unis et la Russie doivent participer à ces négociations organisées sous la médiation des Nations Unies. Irina Gagloyeva, porte-parole du gouvernement séparatiste d’Ossétie du Sud, a indiqué qu’un millier d’enfants avaient été évacués vers la Russie à la mi-journée. "Nos enfants sont constamment en danger", a-t-elle affirmé. "Il y a des programmes d’évacuation de tous les enfants dont les parents donnent leur accord". Les enfants sont conduits en autocars jusqu’à Vladikavkaz, la capitale de la province russe d’Ossétie du Nord, où ils seront pris en charge par les autorités locales, selon Irina Gagloyeva.

La décision d’évacuer les enfants a été prise après une flambée de violences, vendredi 1er août au soir et samedi 2 août au matin, lors desquelles des tirs d’armes à feu et de mortiers ont été échangés entre forces géorgiennes et d’Ossétie du Sud. Six personnes ont été tuées. Shota Utiashvili, porte-parole du ministère géorgien de l’Intérieur, a affirmé que la situation avait été calme dans la nuit de samedi 2 août à dimanche 3 août 2008, même si des tirs sporadiques étaient signalés.

Associated Press

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source