retour article original

mardi 17 janvier 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Asie Georgia
AFP, 8 août 2008

Georgia : Des combats violents ont éclaté avec les forces ossètes


TBILISSI (AFP) - Des "combats violents" entre les forces géorgiennes et ossètes ont éclaté, dans la nuit de jeudi 7 août à vendredi 8 août 2008, près de Tskhinvali, capitale d’Ossétie du Sud, tandis que Tbilissi a affiché son intention de "restaurer l’ordre constitutionnel" dans cette république séparatiste.


Les tensions en Ossétie du Sud et dans une autre région séparatiste géorgienne, l’Abkhazie, toutes deux soutenues par Moscou, se sont aggravées ces derniers mois, sur fond de rivalités russo-géorgiennes pour le contrôle de la région. Une vingtaine de personnes avaient déjà été blessées, dans la nuit de mercredi 6 août à jeudi 7 août, à la suite de tirs d’artillerie depuis des positions géorgiennes, selon les autorités séparatistes. Les accrochages entre les Géorgiens et les Ossètes en Ossétie du Sud ont fait, jeudi 7 août, au moins une dizaine de morts, selon Tbilissi. Des tirs aux mortiers et à l’arme lourde sur Tskhinvali ont repris, dans la nuit de jeudi 7 août à vendredi 8 août 2008, en provenance des villages géorgiens, ont rapporté les agences de presse russes, citant des responsables ossètes. "Des combats violents sont en cours", a déclaré le président ossète Edouard Kokoïty à l’agence Interfax, en qualifiant "l’assaut" sur Tskhinvali d’action "perfide et vile" du président géorgien, Mikheïl Saakachvili. "Le gouvernement géorgien a décidé de restaurer l’ordre constitutionnel dans la zone de conflit" [en Ossétie du Sud], a annoncé le général Mamouka Kourachvili, dans une déclaration télévisée sur la chaîne géorgienne Roustavi-2.

Les Etats-Unis ont appelé, jeudi 7 août 2008, la Russie à faire pression sur les dirigeants d’Ossétie du Sud pour qu’ils cessent les combats. "Nous sommes en contact étroit avec de hauts responsables russes et géorgiens", a déclaré un porte-parole du département d’Etat, Gonzalo Gallegos, au cours d’un point de presse. "Nous appelons Moscou à faire pression sur les dirigeants de facto de l’Ossétie du Sud, afin qu’ils cessent les tirs", a-t-il ajouté. Parallèlement, les Etats-Unis appellent la Géorgie à "faire preuve de retenue", a précisé M. Gallegos.

Agence France Presse

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source