retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AFP, 22 avril 2004

Proche-Orient : Yasser Arafat a chassé de son QG 21 activistes des Brigades Al-Aqsa menacés par l’armée israélienne


RAMALLAH (AFP) - Le président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat a chassé, dans la nuit de mercredi 21 avril à jeudi 22 avril 2004, 21 responsables et activistes des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa qui s’étaient réfugiés dans son quartier général de Ramallah, a indiqué l’un d’entre eux.


"Yasser Arafat nous a obligés, vingt de mes camarades des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa et moi, à quitter la Mouqataa", son QG, a indiqué Ali Barghouthi, l’un des chefs de cette organisation pour la Cisjordanie.

Les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa sont une nébuleuse de groupes armés liés au Fatah, le mouvement de M. Arafat, mais disposant d’une certaine autonomie.

"Arafat nous a abandonnés. C’est un crime, car nous sommes avant tout des membres du Fatah et il devrait nous protéger. Il a ainsi cédé aux injonctions d’Israël qui menaçait d’attaquer la Mouqataa", a ajouté M. Barghouthi en précisant que ces 21 activistes armés avaient trouvé refuge depuis environ trois ans dans l’enceinte du QG de M. Arafat.

"A présent, nous sommes livrés à nous-mêmes et chacun essaie de trouver un abri" pour échapper aux forces israéliennes, a-t-il encore dit, exprimant franchement sa colère.

M. Arafat, qu’Israël veut évincer de la scène politique, est confiné dans son quartier général depuis décembre 2001.

Depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, le QG de M. Arafat a été assiégé à plusieurs reprises par l’armée israélienne, et l’Etat hébreu a accusé à maintes reprises le dirigeant palestinien d’y héberger des membres de groupes armés.

Sur le terrain, trois responsables locaux des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa ont été tués, jeudi 22 mars 2004, à l’aube, par l’armée israélienne, lors d’un accrochage à Tulkarem.

Il s’agit de Bilal Abou Amsha, 27 ans, Ghanem Ghanem, 25 ans, et Aïman Bagharneh, 30 ans.

Ces nouveaux décès portent à 3930 le nombre de personnes tuées depuis le début de l’Intifada, fin septembre 2000, dont 2961 Palestiniens et 899 Israéliens.

L’armée israélienne a pénétré, durant la nuit de mercredi 21 avril à jeudi 22 avril 2004, dans le camp de réfugiés de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, et y a détruit huit maisons, a-t-on appris par des témoins et de source sécuritaire palestinienne.

Pas moins de 25 véhicules blindés ont participé à cette incursion, et poursuivaient leur opération jeudi 22 avril 2004 au matin, a-t-on précisé.

De même source, une explosion d’origine inconnue s’est d’autre part produite, jeudi 22 avril 2004 au matin, dans le camp de réfugiés de Deir al-Ballah, près de la colonie de Kfar Darom, dans le sud de la bande de Gaza.

Enfin, les troupes israéliennes ont dynamité dans la nuit à Beit Lahya, dans le nord de la région, un bâtiment qui abritait un centre réservé à l’accueil de personnes handicapées.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source