retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AFP, 23 avril 2004

Proche Orient : Nouveaux raids terroristes israéliens


NAPLOUSE (AFP) - Trois membres du mouvement Fatah de Yasser Arafat ont été tués, vendredi 23 avril 2004, avant l’aube, dans le nord de la Cisjordanie, par l’armée israélienne, qui a mis fin, dans la soirée, à une incursion dans la bande de Gaza, au cours de laquelle quinze Palestiniens ont été tués en deux jours.


A Kalkilya, en Cisjordanie, les trois hommes ont été abattus dans la nuit par une "unité spéciale" habillée comme des Palestiniens, arrivée en voiture banalisée, selon des sources sécuritaires.

Un quatrième Palestinien, le chef des Brigades des martyrs d’Al Aqsa, un groupe armé lié au Fatah, Atef Shaaban, a été grièvement blessé par le commando israélien. Les trois tués, tous âgés entre vingt et vingt cinq ans, sont membres des Brigades d’Al Aqsa ou du Fatah.

Selon un porte parole militaire israélien, l’unité israélienne a tenté dans un premier temps de capturer vivants les quatre hommes recherchés pour participation à des attaques anti israéliennes. "Ils se sont enfuis et les militaires leur ont alors tiré dessus, en tuant trois et en blessant le quatrième" a déclaré un porte parole.

En Cisjordanie toujours, l’armée israélienne avait abattu, jeudi 22 avril 2004, à l’aube trois membres des Brigades des Martyrs d’Al Aqsa, lors d’un accrochage dans la ville proche de Tulkarem.

Dans la bande de Gaza l’armée israélienne a achevé, jeudi 22 avril 2004 au soir, une incursion meurtrière de deux jours dans le secteur de Beit Lahya qui s’est soldée par la mort de quinze Palestiniens dont deux fillettes.

L’opération au cours de laquelle des orangeraies ont été rasées a été lancée à la suite de tirs de roquettes Qassam contre des implantations juives du nord de la bande de Gaza ou le territoire israélien.

La plupart des victimes palestiniennes sont des jeunes -dont un adolescent de 16 ans- qui tentaient de s’opposer aux forces israéliennes en jetant des pierres ou des bouteilles incendiaires. Certains étaient des activistes armés.

Les deux fillettes ont été tuées, jeudi 22 avril 2004, l’une par balles et l’autre suite à l’inhalation de gaz lacrymogènes, selon ces sources médicales palestiniennes.

Ces nouveaux décès ont porté à 3936 le nombre de tués depuis le début de l’Intifada, fin septembre 2000, dont 2967 Palestiniens et 899 Israéliens.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source