retour article original

mercredi 29 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AP, 14 octobre 2008

Informations internationales : Le secrétaire général de l’ONU appelle à réformer le système financier mondial


Un bidonville à Colombo, au Sri Lanka

NATIONS UNIES - Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé, lundi 13 octobre 2008, à une réforme majeure du système financier international, s’inquiétant des conséquences de la crise financière pour les pays en développement et jugeant qu’il fallait "faire plus" pour préserver les objectifs de l’ONU en matière de lutte contre la pauvreté.

Des Dalits en Inde


"Les initiatives de la Banque mondiale et du FMI pour fournir des liquidités en urgence aux pays pauvres pourraient les aider à contrer certaines des conséquences de la crise. Mais il faut faire plus", a déclaré Ban Ki-moon dans un communiqué. Qualifiant de "louables" les mesures d’urgence annoncées ce week-end par le G7 et les Européens, il a réclamé plus d’actions coordonnées, afin de protéger les plus pauvres, se disant "profondément inquiet de l’impact de cette crise sur le monde en développement". L’ONU doit envisager "une action multilatérale urgente pour alléger l’impact" de la crise actuelle sur les objectifs de l’ONU en matière de développement, de réchauffement climatique et de lutte contre la crise alimentaire. Les objectifs du Millénaire prévoient notamment de réduire de moitié la pauvreté extrême d’ici 2015. "Nous devons envisager des réformes profondes et systémiques basées sur un multilatéralisme inclusif pour un système financier global qui soit mieux en mesure de faire face aux défis du 21e siècle", a-t-il déclaré. De telles réformes sont indispensables pour préserver la stabilité et protéger les avancées économiques de tous les pays.

Associated Press

Ban Ki-moon

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source