retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
Reuters, 15 octobre 2008

Informations internationales : Gordon Brown veut une réforme du FMI


Le siège du FMI, à Washington DC

Le Fonds monétaire international doit être remanié pour faciliter la régulation du système financier international et éviter une répétition de la crise financière, a déclaré, mercredi 15 octobre 2008, le Premier ministre britannique, Gordon Brown, avant le conseil européen de l’Union européenne.

Gordon Brown


Le Fonds monétaire international doit être remanié pour faciliter la régulation du système financier international et éviter une répétition de la crise financière, a déclaré mercredi le Premier ministre britannique, Gordon Brown, avant le conseil européen de l’Union européenne. "Le Fonds monétaire international doit être reconstruit dans le but de fonctionner dans un monde moderne", a dit le chef du gouvernement britannique après avoir s’être entretenu avec le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso. Gordon Brown a aussi plaidé pour la mise en place d’un système d’alerte efficace des chocs financiers et pour une supervision accrue des sociétés financières multinationales. Gordon Brown s’est fait le principal relais des multiples appels à la refonte des institutions financières fondées par la conférence de Bretton-Woods, en 1944, estimant qu’elles ne sont plus adaptées à la forte interpénétration des marchés financiers contemporains. "Il est aujourd’hui évident que nous faisons face à des marchés financiers mondiaux. Il y a dix ou vingt ans, nous avions des marchés nationaux. A présent, nous n’avons rien d’autre que des systèmes de régulation et de supervision nationaux, ou régionaux", a-t-il souligné. "Si nous voulons résoudre des problèmes financiers mondiaux et reconnus comme tels, nous avons besoin de meilleurs outils." José Manuel Barroso a, pour sa part, estimé crucial que les Etats-Unis et l’Union européenne apparaissent unis face à la crise et présentent des propositions concrètes pour une régulation mondiale.

José Manuel Barroso

A Berlin, la chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé que l’Allemagne soutiendrait l’introduction d’une réglementation internationale du système financier et à nouveau appelé à un plus grand rôle de surveillance pour le Fonds monétaire international. Elle a ajouté que Berlin mettrait en place un groupe d’experts, dirigé par l’ancien président de la Bundesbank, Hans Tietmeyer, afin d’évaluer le système actuel.

David BRUNNSTROM, Danielle ROUQUIE et Gregory SCHWARTZ

Angela Merkel

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source