retour article original

dimanche 28 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (4ème partie) : Du 16 avril 2004 au 30 avril 2004
AP, 24 avril 2004

Irak : Résumé des principaux événements du samedi 24 avril 2004


BAGDAD (AP) - L’Irak ensanglanté par de nouvelles violences.

La journée de samedi 24 avril 2004 a été marquée par une série d’attaques et d’affrontements qui ont fait plus de 30 morts, dont cinq soldats américains tués par des tirs de roquettes sur la base de Tadji, au nord de Bagdad.


A Hassoua, au sud de la capitale, une bombe a explosé au passage d’un bus, tuant 13 Irakiens -dont un enfant- et en blessant 17 autres, selon un responsable hospitalier. Plusieurs blessés se trouvaient dans un état critique.

L’explosion s’est produite sur la principale artère de cette ville située à une cinquantaine de kilomètres au sud de Bagdad, a précisé la police.

Dans le quartier de Sadr City, un bastion de la résistance chiite à l’occupation américaine situé dans la banlieue est de Bagdad, des combats ont éclaté à la suite d’un raid lancé par les forces américaines contre des résistants. Durant les affrontements, un ou deux Irakiens ont été tués, selon l’armée, tandis que trois fillettes ont été grièvement brûlées par l’explosion d’un obus dans leur chambre.

Plusieurs roquettes ont ensuite été tirées dans ce quartier. L’une a explosé à une heure d’affluence sur le marché aux volailles, faisant au moins six morts et trente-huit blessés parmi la population, selon des sources médicales. Des lambeaux de chair humaine étaient mêlés aux débris et aux voitures calcinées dans la rue dévastée.

Un peu après, une roquette a partiellement détruit une maison de deux étages, tuant une femme et blessant sa fille. Au moins deux autres roquettes ont encore été tirées dans ce quartier.

Les auteurs de ces attaques ne sont pas connus. Des militaires américains soupçonnent des rebelles sunnites, alors que des chiites accusent les Américains.

A Takrit, quatre Irakiens -deux policiers et deux civils- sont morts et seize autres personnes blessées dans l’explosion d’une bombe à proximité de la principale base américaine de cette ville du nord du pays, ancien fief de Saddam Hussein et l’un des bastions de la résistance aux forces d’occupation, selon l’armée américaine.

L’attaque contre la base de Tadji, à une vingtaine de kilomètres au nord de la capitale, s’est produite à l’aube. Les assaillants ont tiré deux roquettes de 57 mm contre cette base qui abrite la 1ère Division de cavalerie de l’armée américaine, a précisé le lieutenant-colonel Sam Hudspath. Outre les cinq soldats tués, six autres ont été blessés, dont deux gravement.

Dans la nuit de vendredi 23 avril à samedi 24 avril 2004, à Kerbala, des soldats polonais de la coalition, qui avaient essuyé des tirs, ont riposté, tuant cinq Irakiens qui semblaient préparer une embuscade, selon le commandant Ralph Manos du quartier général des forces polonaises à Camp Babylon.

Par ailleurs, un US Marine, qui avait été blessé le 14 avril lors de combats contre des résistants irakiens dans la province d’Anbar, a succombé, samedi 24 avril 2004, à ses blessures.

Au sud de Bagdad, une Irakienne travaillant comme interprète de l’armée américaine a été tuée par balles alors qu’elle se rendait en voiture en compagnie de son mari vers une base américaine, selon un responsable hospitalier.

Au nord-est de Bagdad, deux bombes ont explosé en bordure de routes, blessant trois policiers irakiens ainsi qu’une fillette de quatre ans.

Les six décès de militaires américains survenus samedi 24 avril 2004 portent à 107 le nombre de soldats américains tués en Irak depuis début avril, le mois le plus meurtrier pour l’armée américaine depuis son invasion du pays en mars 2003.

Depuis cette date, 715 soldats américains ont trouvé la mort dans ce pays tandis que 3864 autres ont été blessés au combat.

Sur la plan diplomatique, le ministre norvégien des Affaires étrangères Jan Petersen a annoncé que son pays retirera bien ses troupes d’Irak comme prévu cet été, malgré l’intervention du secrétaire d’Etat américain Colin Powell.

Ce dernier, dans un entretien diffusé, vendredi 23 avril 2004, à la télévision norvégienne, suggérait qu’une nouvelle résolution de l’ONU pourrait permettre à la Norvège de maintenir ses 150 hommes déployés en Irak.

A Paris, l’émissaire des Nations Unies en Irak, Lakhdar Brahimi, qui a rencontré le président français Jacques Chirac, s’est voulu optimiste sur les chances de composition d’un nouveau gouvernement intérimaire irakien pour le 30 juin 2004, mais n’a pas rendu publiques de pistes pour l’après-transition.

Associated Press

Trois bateaux explosent près d’une plate-forme pétrolière irakienne et de deux pétroliers

BAGDAD (AP) - Trois bateaux ont explosé près d’une plate-forme pétrolière et de deux pétroliers au large des côtes irakiennes, samedi 24 avril 2004 après-midi, a annoncé un porte-parole de l’armée britannique, une action qui semblait résulter d’attentats-suicide coordonnés.

On ne faisait pas état dans l’immédiat de victimes, ni de dégâts, a précisé le capitaine Hisham H. Halawi.

C’est la première attaque maritime connue contre des installations pétrolières irakiennes depuis l’invasion de l’Irak menée par les Etats-Unis en mars 2003.

Des rebelles ont attaqué des oléoducs dans le nord et le sud de l’Irak, interrompant parfois les exportations pétrolières, vitales pour le pays.

La première déflagration s’est produite quand un navire de la coalition patrouillant dans le golfe a aperçu un petit bateau près d’une plate-forme pétrolière, selon le porte-parole. Le navire a envoyé une équipe près du bateau, mais quand ils l’ont arraisonné, le bateau a explosé, a expliqué M. Halawi, ajoutant qu’il ne savait pas s’il y avait des victimes.

Les autres bateaux ont explosé près de deux pétroliers, à proximité des installations pétrolières d’Abbott, au sud d’Oum Qasr, le principal port irakien, a-t-il ajouté.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source