retour article original

dimanche 25 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AFP, 9 décembre 2008

Informations internationales : 963 millions de personnes sous-alimentées dans le monde en 2008

Suivi d’un commentaire


Le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde est passé, en 2008, à 963 millions, en augmentation de 40 millions sur un an en raison de la flambée des prix alimentaires, a annoncé, mardi 9 décembre 2008, le directeur général de l’agence de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jacques Diouf.


En septembre, Jacques Diouf avait indiqué que, depuis la flambée des prix alimentaires, le nombre de personnes sous-alimentées dans le monde avait augmenté de 75 millions pour la seule année 2007, atteignant le chiffre de 923 millions. "Quarante millions de personnes supplémentaires ont rejoint cette année les rangs des sous-alimentés de la planète du fait principalement de la hausse des prix des denrées alimentaires, selon les estimations préliminaires de la FAO", a-t-il indiqué, mardi 9 décembre 2008, lors d’une conférence de presse. "Cela porte le nombre d’affamés dans le monde à 963 millions, contre 923 millions en 2007. Et la crise économique et financière actuelle pourrait entraîner une augmentation du nombre des victimes de la faim et de la pauvreté", a mis en garde la FAO dans un communiqué publié parallèlement à la conférence de presse. "Cette triste réalité n’est pas acceptable à l’aube du 21e siècle", a dénoncé le directeur général de la FAO. "Le problème de la faim dans le monde pourrait s’aggraver davantage au moment où la crise financière secoue l’économie réelle d’un nombre croissant de pays", estime l’agence basée à Rome.

Jacques Diouf

Selon le rapport, la grande majorité de la population sous-alimentée -907 millions de personnes- vit dans les pays en développement et sept pays rassemblent à eux seuls 65% de ces personnes : Inde, Chine, République démocratique du Congo, Bangladesh, Indonésie, Pakistan et Ethiopie. "L’Asie étant très peuplée et les progrès en matière de réduction de la faim relativement lents, environ deux-tiers des sous-alimentés du monde vivent dans cette région, soit 583 millions de personnes en 2007", selon le rapport. "Les prix des denrées alimentaires ont chuté depuis le début de 2008, mais cela n’a pas mis fin à la crise alimentaire dans beaucoup de pays pauvres", a expliqué Hafez Ghanem, sous-directeur général de la FAO. "Pour des millions de personnes dans les pays en développement, manger le minimum requis pour mener une vie saine et active reste un rêve lointain. Les problèmes structurels de la faim et du manque d’accès à la terre, au crédit et à l’emploi ainsi que les prix élevés des denrées alimentaires demeurent une réalité cruelle", a-t-il ajouté. M. Ghanem a souligné que l’objectif du Sommet mondial de l’alimentation de 1996 de réduire de moitié le nombre de sous-alimentés à l’horizon 2015 "nécessite une forte volonté politique et des investissements dans les pays pauvres d’au moins 30 milliards de dollars par an pour l’agriculture et la protection sociale des pauvres".

Agence France Presse

Commentaire

963 millions de sous-alimentés, cela représente environ un Terrien sur sept. Le rapport de la FAO met en évidence l’hypocrisie des dirigeants politiques tels que Pascal Couchepin, le président de la confédération suisse, affirmant qu’« en quelques décennies, le libéralisme a fait reculer de moitié la pauvreté dans le monde ». Ces propos ne faisaient que reprendre les allégations non moins mensongères de prétendus experts économistes néolibéraux que les principaux médias citent continuellement avec la plus grande complaisance.

Pascal Couchepin

En réalité, la politique néolibérale est un crime contre l’humanité. Le fait que les partis socialistes se soient alignés sur cette politique, présentée comme la seule "réaliste et raisonnable", met en évidence la médiocrité et l’opportunisme électoraliste de leurs dirigeants.

Frank BRUNNER

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source