retour article original

mercredi 24 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption aux Etats-Unis
AFP, 9 décembre 2008

Corruption : Le gouverneur de l’Illinois a été arrêté aux Etats-Unis


Vue de Chicago

Le gouverneur de l’Illinois, l’Etat dont le président élu américain, Barack Obama, était sénateur, a été arrêté, mardi 9 décembre 2008, sur des accusations de corruption, a indiqué le bureau du procureur. Le gouverneur Rod Blagojevich est accusé d’avoir tenté de vendre le siège vacant au Sénat du démocrate Barack Obama, après que ce dernier a été élu président des Etats-Unis, le 4 novembre 2008. Le gouverneur démocrate et son chef du personnel, John Harris, sont également accusés d’avoir menacé de suspendre l’aide de l’Etat d’Illinois au groupe de presse du Chicago Tribune afin de "provoquer une purge des éditorialistes du journal", a indiqué le bureau du procureur dans un communiqué.

Etats-Unis


"L’ampleur de la corruption contenue dans ces inculpations est stupéfiante", a commenté le procureur Patrick Fitzgerald, dans un communiqué. Ces inculpations "stipulent que Rod Blagojevich a mis une pancarte "A Vendre" sur la nomination d’un sénateur des Etats-Unis, s’est impliqué personnellement dans la pratique de pots-de-vin avec la précipitation d’un vendeur qui doit atteindre son objectif annuel, et a utilisé son bureau de façon illicite pour tenter de bâillonner des voix d’éditorialistes critiques". Rod Blagojevich, âgé 51 ans, et John Harris, âgé de 46 ans, ont été inculpés de tentative de fraude et de corruption.

Patrick Fitzgerald

Rod Blagojevich a été confondu par des écoutes autorisées par la justice de discussions portant sur les bénéfices qu’il pourrait tirer du fait que c’est au gouverneur qu’il revient de nommer un sénateur américain quand un siège est vacant, selon l’acte d’accusation de 76 pages. Il aurait évoqué plusieurs options : recevoir un salaire substantiel en travaillant pour un syndicat ou une fondation caritative, placer sa femme dans des conseils d’administration de sociétés où elle pourrait être payée quelque 150000 dollars par an, la promesse de fonds de campagne, ou encore un poste d’ambassadeur pour lui-même. "Les inculpations annoncées aujourd’hui révèlent clairement que le bureau du gouverneur n’était plus rien d’autre qu’un vecteur d’enrichissement personnel (...) tirant la vie politique de l’Illinois vers un niveau encore plus bas", a déclaré Robert Grant, agent spécial au bureau de Chicago du FBI. Un porte-parole du gouverneur Rod Blagojevich, contacté par l’AFP, n’a pas souhaité faire de commentaire.

Agence France Presse

Rod Blagojevich

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source