retour article original

lundi 24 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Zimbabwe
AFP, 14 décembre 2008

Corruption : Attaque de l’ambassadeur des Etats-Unis contre Robert Mugabe et son régime


Un homme creuse des tombes dans un cimetière de Harare

JOHANNESBURG (AFP) - L’ambassadeur américain à Harare, James McGee, s’en est de nouveau pris, dimanche 14 décembre 2008, au régime du président zimbabwéen, Robert Mugabe, l’accusant de vivre dans le luxe et la corruption pendant que le pays s’enfonce dans le chaos économique et humanitaire.

Zimbabwe


Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’épidémie de choléra qui a éclaté au Zimbabwe début août a fait près de 800 morts et continue de se propager. Selon plusieurs agences internationales, 60000 personnes pourraient contracter le choléra ces prochaines semaines et environ cinq millions de Zimbabwéens auront besoin, dès janvier 2009, d’une aide alimentaire. Cette crise humanitaire, qui révèle le délabrement des réseaux d’eau, d’assainissement et du système de santé au Zimbabwe, intervient dans un pays plongé dans un terrible marasme économique, avec une inflation incontrôlable, et politiquement paralysé. Le ministre de l’Information zimbabwéen, Sikhanyiso Ndlovu, a affirmé, vendredi 12 décembre 2008, que cette épidémie était "un génocide" conduit par la Grande-Bretagne.

Robert Mugabe

Alors que la pression internationale s’accentue sur le régime zimbabwéen, James McGee était déjà sorti de sa réserve diplomatique, jeudi 11 décembre, en appelant publiquement au départ de Robert Mugabe. "La situation est vraiment grave. Un seul homme entouré de sa bande tient le pays en otage et le Zimbabwe est en train de tomber rapidement au niveau d’un Etat défaillant", avait-il déclaré lors d’une conférence de presse à Washington. "Il est temps que Mugabe s’en aille. Il n’est plus utile au Zimbabwe", avait-il ajouté. "Que fait le régime de Mugabe ? Il est train d’acheter des centaines de voitures afin que chaque ministre ou gouverneur puisse disposer de multiples véhicules. Il est en train d’acheter des télévisions à écran plasma pour les juges", a assuré l’ambassadeur américain au journal sud-africain Sunday Times, dimanche 14 décembre 2008. "Au lieu de se servir des rares ressources pour se procurer des produits de purification de l’eau qui pourraient arrêter l’épidémie de choléra, ils manipulent la monnaie à leur profit personnel", a-t-il ajouté.

Agence France Presse

James McGee

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source