retour article original

jeudi 22 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
AFP, 25 avril 2004

Proche Orient : Mohamed Hosni Moubarak pour un calendrier d’application de la Feuille de route


Le président égyptien Hosni Moubarak a appelé, dimanche 25 avril 2004, à fixer un calendrier précis pour l’application de la Feuille de route au Proche-Orient, et critiqué l’engagement des Etats-Unis en faveur d’Israël sur les questions des réfugiés et des frontières.


M. Moubarak a également appelé à un rôle accru de l’ONU en Irak et mis en cause l’incapacité des forces d’occupation dirigées par les Etats-Unis à préserver l’unité, la sécurité et la stabilité du pays, lors d’un discours télévisé à l’occasion du 25ème anniversaire de l’évacuation par Israël du Sinaï.

"La communauté internationale, notamment l’Union européenne, et le Quartette, doivent fixer un calendrier clair pour l’application des engagements réciproques (des Israéliens et des Palestiniens) à chacune des trois étapes de l’application de la Feuille de route jusqu’à la création d’un Etat palestinien", a déclaré M. Moubarak.

La Feuille de route est un plan de paix élaboré par le Quartette (UE, ONU, USA et Russie) qui prévoit l’instauration d’un Etat palestinien d’ici 2005.

M. Moubarak a souligné qu’il était nécessaire de "ne porter préjudice à aucune des questions relatives au statut final" comme les frontières, le droit au retour des réfugiés ou la question de Jérusalem.

Ces questions doivent faire l’objet de "négociations lors de la troisième phase" de l’application de la Feuille de route entre Palestiniens et Israéliens, sans "tentative d’imposer des solutions de l’extérieur en faveur d’une partie et au détriment de l’autre", a-t-il dit.

M. Moubarak a vivement critiqué les garanties écrites offertes par l’administration américaine au Premier ministre israélien Ariel Sharon, le 14 avril 2004, sur les questions des réfugiés et des frontières, affirmant qu’elles "bradaient les droits" des Palestiniens.

"Ces garanties constituent un changement fondamental dans les bases d’un règlement" au Proche-Orient et sont "en contradiction avec les résolution de l’ONU et le principe de l’échange de la terre contre la paix", a-t-il dit.

Sur l’Irak, Il a assuré que l’Egypte continuerait "à appuyer la nouvelle orientation du peuple irakien et de la communauté internationale visant à donner un rôle accru à l’ONU et accordant à la communauté internationale le cadre légal nécessaire pour mieux contribuer au retour de la stabilité et de la sécurité".

M. Moubarak a relevé que l’Irak vivait "un drame sans précédent dans son histoire résultant d’une occupation injustifiée et sans fondement légal de son territoire et de l’incapacité des forces d’occupation à assurer la sécurité et la stabilité au peuple irakien". Selon lui, la coalition s’est "montrée incapable de garantir l’unité territoriale, confessionnelle et ethnique du peuple irakien".

Le chef de l’Etat égyptien a insisté sur la nécessité d’un "transfert effectif du pouvoir au peuple irakien à la fin du mois de juin" 2004 et sur "la nécessité de rétablir la sécurité et l’ordre et de préserver l’identité arabe du peuple irakien dans la cadre de sa diversité confessionnelle et ethnique".

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source