retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (4ème partie) : Avril 2004
ATS, 26 avril 2004

Proche Orient : Israël va poursuivre les assassinats de Palestiniens

Suivi d’un commentaire


JÉRUSALEM - Israël a annoncé qu’il entendait continuer ses opérations d’assassinats d’activistes palestiniens.

Le chef d’état-major israélien, le général Moshe Yaalon, veut "démontrer aux Palestiniens que la violence ne paie pas".


"Les frappes préventives se poursuivront car elles affaiblissent indéniablement les organisations terroristes", a déclaré le général Yaalon à la radio publique. Il a reconnu toutefois que ces assassinats ne diminuaient pas la motivation de ces organisations. Selon lui, "Israël parvient à déjouer 95 % des attentats palestiniens".

Le général Yaalon, qui dans le passé s’était opposé à un retrait unilatéral israélien de la bande de Gaza, s’est abstenu de prendre position sur cette question, après l’engagement pris par le Premier ministre Ariel Sharon d’opérer un tel retrait d’ici à 2005. Il a cependant estimé que les groupes armés en lutte contre Israël présenteraient ce retrait comme une "victoire" et souligné que son pays s’emploierait à démolir un "tel mythe".

L’armée israélienne a assassiné lors de raids d’hélicoptères le 22 mars et le 17 avril à Gaza les deux chefs du Hamas, cheikh Ahmad Yassine puis Abdelaziz al-Rantissi.

Depuis le début de l’Intifada en septembre 2000, plus de 130 activistes palestiniens ont été victimes de ces assassinats qui ont fait en outre une centaine de victimes "collatérales" parmi des proches ou des passants, selon l’organisme de défense des droits de l’Homme israélien Btselem.

Agence télégraphique suisse

Commentaire

Etant donné que n’importe quel Palestinien opposé à la politique israélienne est considéré comme "un activiste" bon à tuer, la politique d’assassinats de l’Etat terroriste israélien équivaut à un génocide qui ne veut pas dire son nom.

Si le gouvernement israélien, ainsi qu’il l’affirme, parvient à déjouer 95 % des attentats palestiniens, c’est certainement parce qu’il dispose d’informateurs bien placés au sein des rangs palestiniens.

Si on considère la situation du point de vue de la résistance palestinienne, la riposte appropriée réside dans une stratégie indirecte. C’est-à-dire qu’au lieu d’attaquer l’ennemi là où il s’attend à être attaqué, il faut étendre la menace dans des proportions telles que la défense devient inefficace. Quant à la tactique, elle doit également être modifiée, en sorte que les attaques deviennent totalement imprévisibles, y compris pour les espions infiltrés au sein des rangs palestiniens.

On voit mal ce que pourrait faire le gouvernement israélien face à une campagne d’assassinats de juifs, choisis au hasard, n’importe où dans le monde, par des commandos -voire même des individus isolés- opérant de manière autonome, sans plan préconçu. Il suffit de repérer une synagogue, de suivre tel ou tel juif qui en sort, puis de l’abattre au coin d’une rue.

Cela démontrerait au gouvernement israélien que le terrorisme d’Etat ne paie pas. Et cela pourrait inciter les juifs à faire pression sur le gouvernement d’Israël, afin qu’il mette un terme au génocide des Palestiniens.

Frank BRUNNER

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source