retour article original

jeudi 17 août 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption aux Etats-Unis
ATS, 13 février 2009

Corruption : Deux juges américains se faisaient payer pour condamner des enfants


Vue de Wilkes-Barre

Deux juges américains ont décidé de plaider coupables dans leur procès. Ils sont accusés d’avoir touché plus de 2,6 millions de dollars d’un centre privé de détention pour jeunes délinquants en Pennsylvanie. En échange de ces pots-de-vin, les deux magistrats, qui officiaient dans le comté de Luzerne, ont condamné, entre 2003 et 2006, des centaines d’enfants et d’adolescents à des peines excessives.

Etats-Unis


Lorsqu’un jeune était envoyé au centre de détention, les deux entreprises PA Childcare et Western PA Childcare qui géraient l’établissement recevaient des fonds de la part du comté pour couvrir les frais d’incarcération. Plus un grand nombre d’enfants étaient condamnés, et plus les fonds reçus par les deux entreprises étaient abondants, a précisé le ministère public. De nombreux jeunes qui comparaissaient devant l’un des deux juges se voyaient condamner même si l’infraction n’exigeait pas par sa gravité un internement. Un adolescent âgé de 17 ans a passé trois mois en détention parce qu’il se trouvait en compagnie d’un autre mineur coupable de vol à l’étalage. Au total, quelque 5000 jeunes gens ont comparu devant l’un des juges entre 2003 et 2006 et entre 1000 et 2000 ont reçu des sanctions excessivement sévères. Les deux magistrats avaient également imaginé un système pour tenter de masquer la provenance de leurs revenus supplémentaires illégaux. Les deux juges, ainsi que les deux entreprises PA Childcare et Western PA Childcare, vont être poursuivis au civil pour l’obtention de dommages et intérêts. "Il est vrai que j’ai déshonoré ma fonction de magistrat", a reconnu l’un des prévenus, dans une lettre adressée au tribunal. "Par mes actes, j’ai détruit tout ce que j’avais accompli par mon travail, et je ne peux que me blâmer moi-même", a-t-il ajouté. L’autre accusé, qui comme son collègue risque sept ans de prison, n’a pas fait de commentaire.

Agence télégraphique suisse

Le tribunal du comté de Luzerne, à Wilkes-Barre

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source