retour article original

mardi 25 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (5ème partie) : Du 1er mai 2004 au 15 mai 2004
AFP, 1er mai 2004

Irak : Nouvelles conditions des ravisseurs pour la libération des otages italiens (Al-Jazira)


Les ravisseurs de trois Italiens en Irak ont affirmé, dans un message, qu’ils ne feraient aucun mal à leurs otages à condition que Rome tente d’obtenir la libération de prisonniers détenus par les partis kurdes, a rapporté, samedi 1er mai 2004, la chaîne satellitaire qatariote Al-Jazira.


Les ravisseurs, qui se font appeler la "Brigade verte", assurent dans ce message envoyé à la chaîne qu’ils ne "feront pas de mal aux otages" si le gouvernement italien accepte cette condition, selon la même source.

Les auteurs du message exigent que le gouvernement italien s’efforce d’obtenir la libération de prisonniers politiques détenus dans les provinces kurdes, ajoute Al-Jazira.

L’authenticité du message, qui pourrait se référer aux extrémistes islamistes détenus par les deux grands partis kurdes irakiens, le Parti démocratique du Kurdistan (PDK) et l’Union patriotique du Kurdistan (UPK), n’a pu être établie dans l’immédiat.

Lundi 26 avril 2004, la télévision satellitaire arabe Al-Arabiya avait annoncé avoir reçu un communiqué et une cassette vidéo du même groupe, qui montrait les otages vivants. Le groupe fixait dans son texte un ultimatum de cinq jours pour l’organisation en Italie de manifestations contre la politique du gouvernement de Silvio Berlusconi en Irak, sous peine d’exécution des otages.

Le pape Jean Paul II a imploré, jeudi 29 avril 2004, "au nom du Dieu unique qui nous jugera tous", les ravisseurs de relâcher les otages, lors d’une manifestation en silence à Rome pour la paix et leur libération, qui a rassemblé plusieurs milliers de personnes à l’appel des familles.

Mais tous les partis politiques et les syndicats ont condamné et rejeté le chantage des ravisseurs et les familles des otages ont bien souligné leur volonté d’éviter de donner un tour politique à leur geste.

Les trois Italiens ont été capturés, le 12 avril 2004, en Irak, où ils travaillaient comme agents de sécurité pour une société privée de protection. Un quatrième Italien enlevé en même temps qu’eux avait été tué deux jours plus tard par ses ravisseurs.

Les preneurs d’otages avaient expliqué l’avoir exécuté pour sanctionner le refus du Premier ministre italien Silvio Berlusconi de retirer les 3000 militaires italiens déployés en Irak depuis l’été 2003.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source