retour article original

lundi 27 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (5ème partie) : Du 1er mai 2004 au 15 mai 2004
AP, 2 mai 2004

Irak : La résistance attaque un convoi américain dans le sud de l’Irak


NADJAF, Iraq (AP) - Les résistants du dirigeant chiite Moqtada al-Sadr ont attaqué, dimanche 2 mai 2004 au matin, un convoi militaire américain dans le sud de l’Irak, entre Bassorah et Amarah, ont rapporté des témoins.


On n’avait pas de précisions dans l’immédiat sur d’éventuelles victimes, alors que plusieurs véhicules Humvee et camions étaient en flammes.

La nuit précédente, des combats avaient opposé pendant plusieurs heures les résistants du jeune imam aux forces britanniques à Amarah. Ils ont tout d’abord attaqué une patrouille, puis tiré des grenades sur la base britannique.

Les affrontements ont fait aux moins cinq morts dans les rangs irakiens, et six soldats britanniques ont été blessés.

Dans la matinée, l’Armée du Mahdi a par ailleurs ouvert le feu au mortier sur la base des Américains à Nadjaf, sans faire de dégâts ni de victimes. Et ce malgré la trêve de trois jours qui y a été conclue.

Ces affrontements interviennent alors que Moqtada Al-Sadr, toujours retranché dans la ville sainte de Nadjaf, semble vouloir trouver une issue et éviter d’être arrêté.

Selon des médiateurs, le chef de la police de la ville souhaiterait rencontrer, dimanche 2 mai 2004, les responsables américains, porteur d’une proposition en cinq points concoctée par des chefs tribaux, qui disent agir avec la bénédiction du chef spirituel de la communauté chiite, l’ayatollah Ali al-Husseini al-Sistani.

Selon un des négociateurs représentant les tribus de la province, Hakim al-Shibli, ce plan prévoit que l’Armée du Mahdi quitte Nadjaf et s’abstienne d’attaquer les soldats de la coalition, en échange de quoi Moqtada Al-Sadr ne serait pas arrêté tant qu’un nouveau gouvernement irakien ne sera pas formé. Les forces de la coalition quant à elles quitteraient le centre de Nadjaf ainsi que la ville voisine de Koufa, et aucune patrouille américaine n’y aurait plus lieu.

Mais le principal responsable de la coalition pour Nadjaf, Phil Kosnett, a précisé qu’il n’était pas question d’une quelconque rencontre dimanche, ni de négociations sur un quelconque plan en cinq points. L’imam doit "être traduit en justice", a-t-il insisté.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source