retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée
AP, 17 octobre 2009

Guinée : L’ONU met en place une commission d’enquête internationale


Des policiers emmènent un manifestant, à Conakry, le 28 septembre 2009

Le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, va installer une commission internationale indépendante chargée d’enquêter sur la répression meurtrière du 28 septembre en Guinée, a annoncé, vendredi 16 octobre, sa porte-parole. Cette décision a été prise suite à une requête de plusieurs parties, notamment la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (CEDEAO), a précisé Michèle Montas. Une mission dirigée par le secrétaire général adjoint aux Affaires politiques, Haile Menkerios, a quitté, vendredi 16 octobre 2009, les Nations Unies, à New York, pour superviser la mise en place de cette commission. Dans sa tâche, M. Menkerios rencontrera les autorités guinéennes, ainsi que des organisations régionales.

Guinée


La répression par l’armée d’une manifestation pacifique pour la démocratie, à Conakry, le 28 septembre, a fait 57 morts, selon la junte militaire au pouvoir, qui parle de victimes piétinées et non tuées par la garde. Une organisation guinéenne de défense des droits de l’Homme avance, elle, le bilan de 157 morts. Le ministère français des Affaires étrangères a de nouveau recommandé, vendredi 16 octobre, aux Français, de quitter la Guinée, en raison de la dégradation de la situation. La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se réunit, samedi 17 octobre 2009, à Abuja, au Nigeria, pour discuter de la situation en Guinée.

Associated Press

Haile Menkerios

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source