retour article original

dimanche 26 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée Equatoriale
AP, 3 novembre 2009

Guinée Equatoriale : Libération du mercenaire britannique Simon Mann, condamné pour une tentative de coup d’Etat


Vue de Malabo

Le mercenaire britannique Simon Mann, condamné à 35 ans de prison pour son rôle dans une tentative de coup d’Etat en Guinée-Equatoriale, en 2004, a été libéré, mardi 3 novembre 2009, au lendemain d’une grâce présidentielle, selon le ministère de l’Information.

Guinée Equatoriale


Ancien officier des forces spéciales britanniques, Simon Mann, âgé de 57 ans, avait été arrêté, en 2004, au Zimbabwe, où son avion transportant 70 mercenaires présumés avait fait escale. Selon l’accusation, Simon Mann et ses hommes comptaient acheter des armes dans ce pays d’Afrique australe. Simon Mann avait mis en cause le fils de l’ancien Premier ministre britannique, Margaret Thatcher, Mark Thatcher, qu’il accusait d’avoir financé l’opération avec un homme d’affaires libanais basé en Guinée-Equatoriale. Mark Thatcher a déclaré devant un tribunal sud-africain y avoir involontairement contribué. Il a été condamné à une amende et une peine avec sursis. Le président de Guinée-Equatoriale Teodoro Obiang Nguema, lui-même arrivé au pouvoir à la faveur d’un putsch, en 1979, a gracié Simon Mann et quatre autres mercenaires sud-africains pour "raisons humanitaires", a précisé à l’Associated Press le président de la Cour suprême, Jose Obono Olo.

Associated Press

Simon Mann

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source