retour article original

samedi 25 février 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
ATS, 14 novembre 2009

Informations internationales : La Suisse réclame un groupe d’experts sur la liste des terroristes


Vue du siège de l’ONU, à New York

La Suisse a réclamé, vendredi 13 novembre 2009, au Conseil de sécurité de l’ONU, la constitution d’une commission d’experts pour réviser la liste de 500 personnes et entreprises suspectés de terrorisme. Soumis à des sanctions onusiennes, cette liste avait été établie après les attentats du 11 septembre 2001.

Le Conseil de sécurité de l’ONU


Le représentant de la Suisse, Benno Laggner, a demandé la création de cette commission devant l’Assemblée générale des Nations Unies, à New York. La commission du Conseil de sécurité, qui vérifie les sanctions de l’ONU contre Al-Qaïda ou les talibans, devra décider qui sera biffé ou non de cette liste. Dans l’Etat de droit, les suspects ont la possibilité de saisir une instance indépendante qui apprécie leur situation, souligne Benno Laggner. De concert avec l’Allemagne et les pays scandinave, la Suisse exige la création d’un tel mécanisme concernant les recours contre la liste des terroristes. Si une telle norme, issue de l’Etat de droit, n’est pas respectée, les sanctions de l’ONU seront difficiles à appliquer dans de nombreux pays européens, ainsi qu’en Suisse, a justifié Benno Laggner. Ce dernier a rendu l’ONU attentive à une motion allant dans ce sens du conseiller aux Etats [parlementaire fédéral] Dick Marty.

Agence télégraphique suisse

Dick Marty

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source