retour article original

mardi 28 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (5ème partie) : Du 1er mai 2004 au 15 mai 2004
SDA-ATS News Service, 9 mai 2004

Irak : L’armée britannique s’efforce d’empêcher la divulgation d’autres crimes de guerre


LONDRES - Les soldats du Queen’s Lancashire Regiment ont reçu l’ordre de remettre toutes les photos qu’ils ont prises en Irak, affirme le "Sunday Telegraph". Ce régiment est l’unité britannique mise en cause dans le scandale des sévices sur des prisonniers.

(En date du 14 mai 2004, le Daily Mirror s’est excusé d’avoir publié les photos noir-blanc ci-dessous, déclarant qu’il s’agissait d’une "intox")


La saisie des photographies prises par les soldats devrait à la fois mettre un terme à la publication de nouveaux clichés dans la presse. Elle devrait aussi permettre à la police militaire d’enquêter sur l’authenticité de ceux publiées par le "Daily Mirror" en procédant à des comparaisons.

L’ordre de saisie a été révélé par un membre du régiment dans un message par téléphone mobile adressé à un membre de sa famille, indique le journal britannique. Le régiment est à présent confiné dans une caserne sur une base de l’unité à Chypre.

Le scandale a éclaté lorsque le journal populaire "Daily Mirror" a fait état de révélations à propos de sévices infligés à des détenus irakiens par des soldats de cette unité. Il a notamment publié des photos les montrant en train de rouer de coups un prisonnier et d’uriner sur lui.

Des doutes se sont élevés à propos de l’authenticité de ces clichés, mais le "Daily Mirror" a publié d’autres témoignages accablants.

SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source