retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (5ème partie) : Mai 2004
AP, 10 mai 2004

Proche Orient : Daniel Barenboim chez les nazis


Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Photo datée d’octobre 2000

JERUSALEM (AP) - Le controversé chef d’orchestre Daniel Barenboim s’est attiré les foudres du gouvernement israélien en critiquant, dimanche 9 mai 2004, l’occupation de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza alors qu’il acceptait le prestigieux prix Wolf.

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Brûlures et écorchures. Photo datée d’octobre 2000


Au cours de son discours devant le Parlement, Daniel Barenboim a estimé que la politique de l’Etat hébreu envers les Palestiniens était en contradiction avec les valeurs humanistes sur lesquelles Israël a été créé en 1948.

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Le crâne a été foré. Photo datée d’octobre 2000

"Une situation d’occupation et de contrôle d’un autre peuple peut-elle être en accord avec la déclaration d’indépendance (d’Israël) ?", a-t-il déclaré. "Existe-t-il une logique à l’indépendance d’un peuple au prix d’atteintes aux droits de l’homme basiques d’un autre peuple ?", a-t-il ajouté.

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Orifices de forage dans le crâne. Photo datée d’octobre 2000

Le ministre israélien de l’Education, Limor Livnat, a répondu à ces accusations, déclenchant les applaudissements de l’audience. "Je tiens à exprimer mon regret que M. Barenboim ait choisi d’utiliser cette scène pour attaquer l’Etat d’Israël", a-t-elle affirmé.

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. La victime a été délibérément écorchée. Photo datée d’octobre 2000

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. La victime a été délibérément écorchée. Photo datée d’octobre 2000

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. La victime a été délibérément écorchée. Photo datée d’octobre 2000

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. La victime a été délibérément écorchée. Photo datée d’octobre 2000

Le président israélien Moshe Katsav a de son côté rappelé la décision du chef d’orchestre, en 2001, de rompre l’interdiction tacite d’Israël de jouer les oeuvres de Richard Wagner, le compositeur préféré d’Adolf Hitler. "Barenboim mérite la critique, pas seulement pour ces remarques, mais également pour avoir refusé de s’excuser auprès des survivants de l’Holocauste qui ont été offensés lorsqu’il a joué des oeuvres de Wagner", a-t-il assuré, selon le site Internet du quotidien "Haaretz".

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Forages du crâne, écorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Limor Livnat avait initialement demandé que le prix Wolf ne soit pas attribué à Daniel Barenboim tant qu’il n’aurait pas présenté ses excuses pour avoir repris Wagner. Elle avait ensuite accepté l’argument du chef d’orchestre, qui affirmait n’avoir voulu offenser personne.

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Forages du crâne, écorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Daniel Barenboim s’est produit devant un public palestinien à Ramallah (Cisjordanie) la semaine dernière. Il a déclaré qu’il verserait les 100000 dollars accompagnant le prix Wolf à un conservatoire palestinien.

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Ecorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Né en Argentine mais élevé en Israël, Daniel Barenboim dirige l’orchestre symphonique de Chicago et est le directeur général de l’orchestre Staatskapelle de Berlin.

Associated Press

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Ecorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Ecorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Examen de la partie dorsale du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Ecorchures, traces de coups, etc... Photo datée d’octobre 2000

Examen du cadavre d’un Palestinien torturé à mort par les Israéliens. Brûlure probablement due à l’application d’un fer à repasser. Photo datée d’octobre 2000

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source