retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AFP, 27 février 2010

Informations internationales : L’OMS fustige l’offensive impitoyable et sournoise des cigarettiers


Un vendeur d’eau à Jakarta, en Indonésie

La directrice de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a attaqué, vendredi 26 février 2010, l’attitude « impitoyable » et « sournoise » de l’industrie du tabac qui cherche à gagner des parts de marché dans les pays émergents moins touchés par des lois anti-tabac.

Un Bédouin palestinien


La convention de l’OMS signée en 2005 interdit de publicité et de sponsoring l’industrie du tabac, milite en faveur d’une taxation de ses produits et une interdiction de fumer dans les lieux publics, afin de réduire la consommation de cigarettes accusée d’augmenter les maladies cardio-vasculaires et les cancers. Seuls 5 % de la population mondiale bénéficie de lois interdisant de fumer dans des lieux publics, selon l’OMS. Le tabagisme passif est responsable de 600000 morts par an, sur un total de 5 millions de victimes du tabac. Ce chiffre pourrait grimper à 8 millions d’ici 2030, selon les estimations de l’OMS.

Un sans abri à Budapest, en Hongrie

« La consommation de tabac progresse actuellement dans de nombreux pays en développement », a déploré Margaret Chan, lors d’un discours prononcé à l’occasion du cinquième anniversaire de la convention de l’OMS pour la lutte contre le tabagisme. Si les grands groupes de l’industrie du tabac « sont en retrait dans certaines parties du monde, elles sont en marche dans d’autres régions », a-t-elle ajouté. Les pays en développement représentent désormais la « nouvelle frontière » à atteindre pour le secteur, mais les populations de ces pays sont aussi les plus vulnérables aux effets du tabac, en raison de leur pauvreté et du manque d’accès aux soins, a estimé la directrice de l’OMS. « Dans ces pays et ailleurs, les filles et les femmes représentent un marché lucratif et attractif et sont donc ciblées » par l’industrie du tabac, a-t-elle ajouté. « Comme mes prédécesseurs, je ne dialogue pas avec l’industrie du tabac, mais je leur dirai en substance : nous avons parcouru un long chemin », a lancé Mme Chan, qualifiant ces derniers de « brutes ». « La bataille contre l’opposition (de l’industrie aux lois anti-tabac) se poursuit, spécialement dans les pays en développement », a-t-elle ajouté, estimant que les multinationales du secteur étaient « impitoyables, sournoises, riches et influentes ».

Agence France Presse

Margaret Chan

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source