retour article original

vendredi 23 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AP, 20 mars 2010

Informations internationales : Un rapport de l’ONU pointe l’augmentation du nombre de personnes vivant dans des conditions misérables


Vue d’Amman, en Jordanie

Un rapport de l’ONU rendu public vendredi 19 mars 2010 estime que le nombre de personnes vivant dans des bidonvilles dans le monde a augmenté de 51 millions lors de ces dix dernières années.

Un policier à Soweto, en Afrique du Sud


Le rapport, réalisé par ONU-Habitat -agence également connue sous le nom du Programme des Nations-Unies pour les établissements humains (PNUEH- révèle que 828 millions d’êtres humains vivent dans des taudis ou des bidonvilles en 2010. Néanmoins, l’agence, dont le siège est à Nairobi au Kenya, reconnaît que 227 millions de personnes ont réussi à quitter des conditions d’habitats misérables lors de la dernière décennie, ce qui est deux fois plus que les prévisions réalisées par ONU-habitat en 2000. Cependant, la directrice de l’agence, Anna Tibaijuka, a refusé de se satisfaire de ce chiffre, rappelant que "la baisse provient surtout des pays en voie de développement et non des pays les plus pauvres".

Anna Tibaijuka

Le rapport pointe également le nombre alarmant de "villes de réfugiés", créées par les conflits et les guerres. Ainsi, un quart de la population d’Amman en Jordanie est constitué de réfugiés, principalement des Irakiens et des Palestiniens. Selon l’agence, ce sont sept millions de réfugiés, personnes déplacés, demandeurs d’asiles qui connaissent la pauvreté, principalement en Afrique.

Vue de Fortaleza, au Brésil

Un problème préoccupant relevé par ce rapport de 224 pages est la croissance inégalitaire des villes, en particulier dans l’hémisphère sud. Ainsi, les trois villes les plus inégalitaires au monde sont sud-africaines. il s’agit de Buffalo city, de Johannesburg et de Ekurhuleni. Les quatre villes qui les suivent au classement sont brésiliennes : Goiana, Fortaleza, Belo Horizonte et la capitale Brasilia. En revanche, Pékin et Shanghai sont considérés comme les villes les plus "égalitaires", même si elles sont considérées comme "équitablement pauvres". Parmi cette liste figurent aussi Caracas, Djakarta, Dakar et différentes villes de Jordanie.

Associated Press

Vue de Shanghai, en Chine

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source