retour article original

dimanche 23 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Guinée Bissau
The New York Times, 11 avril 2010

Guinée Bissau : Un relais du trafic de cocaïne

Reportage photo


Le 12 juillet 2008, un Gulfstream en provenance du Venezuela est arrivé en Guinée Bissau avec un chargement de plus de 500 kg de cocaïne. Il a été déchargé par des soldats. La cocaïne a disparu avec l’équipage et l’avion est resté sur le tarmac de l’aéroport

Peu de choses ont été construites en Guinée Bissau depuis que le pays a pris son indépendance du Portugal, en 1974. Des générations de négligences coloniales ont été suivies par des décennies de souveraineté négligente. Au cours des récentes années, la Guinée Bissau est apparue comme un relais du trafic de cocaïne, entre les producteurs d’Amérique latine et les consommateurs européens. La cocaïne est acheminée en Guinée Bissau par de petits avions ou des bateaux. La valeur de la cocaïne qui transite par la Guinée Bissau est très supérieure au PIB du pays. Les Nations Unies considèrent le trafic de stupéfiants dans la région comme une menace pour la paix et la sécurité.

Guinée Bissau


Une rue devant le marché de Bandim, à Bissau

Vue du marché de Bandim, à Bissau

Un bureau de la police à Bissau

Une cellule dans un poste de police

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source