retour article original

lundi 5 décembre 2016
Vous êtes ici Accueil Le lobby juif Le lobby juif : Attaque contre la liberté d’expression
3 juin 2010

Le lobby juif : Attaque contre la liberté d’expression (8ème partie)

La justice des petits copains

par Frank BRUNNER


Vue du Palais de Justice de Genève

En date du 1er juin 2010, le procureur général du canton de Genève, Daniel Zappelli, a rendu une ordonnance de condamnation contre Frank Brunner, donnant suite à diverses plaintes civiles et pénales de la Coordination contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), à propos d’articles dénonçant les crimes du régime israélien et le soutien massif des juifs du monde entier à ces crimes. Selon cette ordonnance de condamnation, Frank Brunner est condamné à sept mois de prison avec sursis. Comme Frank Brunner a décidé de faire opposition, cette condamnation est automatiquement annulée et l’affaire sera transmise au Tribunal de police de Genève pour jugement.


Suisse

Une ordonnance de condamnation du procureur général de Genève est une sorte de jugement sommaire que l’accusé peut accepter ou contre laquelle il peut faire opposition. L’ordonnance de condamnation de Daniel Zappelli rendue à mon encontre compte 22 pages et nous n’allons pas en reproduire l’intégralité. Pour l’essentiel, elle reprend mot pour mot le blabla de la CICAD. Une première lecture permet toutefois de faire quelques remarques.

1) L’accusation repose toujours sur une compilation de fragments de textes privés de leur contexte et dont le contenu est présenté comme étant fallacieux, alors que, si on lit le texte intégral, on y trouve des arguments factuels dont la véracité est indéniable. Ces fragments de textes ont été sélectionnés par la CICAD en sorte de dissimuler systématiquement la véracité du texte intégral. Nous avons dénoncé ces manipulations à l’occasion de plusieurs plaintes pénales pour « dénonciation calomnieuse » déposées contre la CICAD. Toutes nos plaintes ont été classées, Daniel Zappelli niant systématiquement que les plus flagrantes calomnies de la CICAD soient des calomnies. A vrai dire, Daniel Zappelli ferme systématiquement les yeux sur les faits qui motivent mes critiques (campagnes islamophobes du lobby juif, soutien massif des juifs aux crimes israéliens, racisme, etc...) et affecte hypocritement de croire que ces faits n’existent pas.

2) Daniel Zappelli présente comme une calomnie le fait que j’aie qualifié la CICAD et le lobby juif de « mafia ». Il affecte de croire que je me référais à la mafia italienne, ce qui n’était évidemment pas le cas. Le Petit Larousse mentionne, parmi les définitions de mafia : « groupe occulte de personnes qui se soutiennent dans leurs intérêts par toutes sortes de moyens. » On peut donc parler de « mafia du pétrole » ou assimiler le lobby juif à une mafia. Autrement dit, Daniel Zappelli a délibérément donné un sens abusivement restrictif au terme de mafia, en sorte de me faire passer pour un menteur.

3 ) Daniel Zappelli prétend que je m’en prendrais à tous les juifs indistinctement, alors que j’ai publié de nombreux articles de juifs dénonçant les agissements du régime israélien, ou des articles qui leur étaient consacrés. A plusieurs reprises, j’ai mentionné que Richard Goldstone, l’auteur du rapport de l’ONU sur la guerre de Gaza, est juif, et je l’ai défendu contre les calomnies que le lobby juif faisait circuler sur son compte. Il n’y a manifestement aucune volonté de ma part, bien au contraire, de dissimuler le fait que certains juifs sont dignes d’éloges. Ces juifs sont malheureusement l’arbre qui cache la forêt.

4) Daniel Zappelli affecte de s’indigner quand j’écris que la plupart des juifs se comportent comme des agents israéliens, alors que la lecture des messages d’internautes juifs démontre que ceux-ci « justifient » ou nient systématiquement les crimes du régime israélien. De même, ils relaient systématiquement les campagnes islamophobes et les campagnes de désinformation orchestrées par le régime israélien. Ils se comportent manifestement comme des agents israéliens. Le caractère bénévole de ce comportement ne change rien à la réalité. Le 27 février 2010, le site interet-general.info a publié un article consacré à Herbert Pundik, un journaliste juif danois qui a avoué avoir espionné durant de nombreuses années pour Israël : « C’était de l’espionnage, oui... mais où se situe la frontière entre espionnage et journalisme ?, poursuit l’ex-journaliste, expliquant avoir espionné "dix ans" car il considérait avoir envers Israël "un engagement en tant que juif". » Autrement dit, ce journaliste considérait que les juifs ont le devoir moral d’espionner pour Israël. Il n’y a aucune raison de croire qu’il est le seul juif à raisonner ainsi, bien au contraire.

Herbert Pundik

5) Daniel Zappelli compile des titres d’articles extraits de la rubrique Proche Orient ou de la rubrique Le lobby juif pour soutenir que je mènerais une campagne de dénigrement systématique. Mais la présence de ces articles n’a rien d’anormal dans ces rubriques. Je n’invente pas les informations publiées. Il est normal que les articles consacrés aux crimes israéliens s’accumulent dans la rubrique Proche Orient, de même qu’il est normal que les articles consacrés aux agissements du lobby juif s’accumulent dans la rubrique Le lobby juif.

Si vous allez à la rubrique Zimbabwe, presque tous les articles sont consacrés à des violations des droits de l’homme. Il ne s’agit pourtant nullement d’une volonté de dénigrement. C’est la triste réalité. Publier cette réalité, c’est du journalisme.

A la rubrique Russie, au moins 80 % des articles se rapportent à des violations des droits de l’homme. Idem pour la Chine, l’Iran, etc... Quant à la rubrique Etats-Unis, entre Abou Ghraib, les prisons secrètes, Guantanamo, les massacres de civils en Irak et en Afghanistan, les condamnés à mort innocentés après trente ans de détention, elle n’a rien de flatteur non plus. Là encore, si on se contentait de compiler les titres des articles, en fermant les yeux sur les faits dénoncés, on pourrait prétendre qu’il s’agit d’une volonté de dénigrement systématique, alors qu’il ne s’agit que de diffuser légitimement des informations.

6) En résumé, de toute évidence, nous sommes confrontés, de la part de la magistrature genevoise, à de la malhonnêteté intellectuelle. Les magistrats ne veulent tout simplement pas admettre -ils ne veulent pas savoir- que mes critiques des juifs sont parfaitement fondées. Il s’agit là d’une attitude indigne de magistrats. Ils ont une attitude de parti pris selon laquelle les juifs sont au-dessus de toute critique et que, de ce fait, une critique à leur égard ne peut être que mensongère, reposer sur des rumeurs infondées ou être motivée par la haine. On retrouve cette malhonnêteté intellectuelle dans le classement systématique de mes plaintes contre la CICAD, quand Daniel Zappelli ne cesse de fermer les yeux sur les calomnies flagrantes de ces gens. C’est la justice des petits copains.

Frank BRUNNER

Daniel Zappelli

AUTEURS 

  • Frank BRUNNER

  • Le lobby juif : Attaque contre la liberté d’expression (8ème partie)

    3 juin 2010, par René-Louis BERCLAZ   [retour au début des forums]

    Le philosophe américain Noam Chomsky, présenté comme le plus grand intellectuel vivant du monde, s’est exprimé sur France 3 le 31 mai dernier. Très critique envers Israël, Chomsky a déclaré, en ce qui concerne la France, que la liberté d’expression n’y était pas respectée à cause de la mentalité stalinienne des "élites".

    Accueil

    éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source