retour article original

lundi 22 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales
AFP, 4 juin 2010

Informations internationales : Débat à l’ONU sur la protection des journalistes dans les zones de conflit


Le meurtre d’un journaliste par un soldat, à Rangoon, en Birmanie, en septembre 2007

Les Etats et les ONG se sont inquiétés du nombre inquiétant d’attaques contre des journalistes dans les zones de conflit et de l’impunité quasi-totale de leurs agresseurs, lors d’un débat, vendredi 4 juin 2010, au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, à Genève.

Le véhicule criblé de balles de deux journalistes assassinés en Russie, en mars 2008


Dans 94 % des cas, les auteurs de crimes contre les journalistes n’ont pas été poursuivis au cours des dix dernières années, selon le rapporteur de l’ONU pour la liberté d’expression, Frank La Rue. Les représentants d’une vingtaine de pays ont participé au débat, au cours duquel la France a rappelé que deux journalistes de la télévision française sont détenus en Afghanistan depuis plus de cinq mois par les talibans. "Les organisations de défense des journalistes s’étaient félicitées de l’adoption, en décembre 2006, de la résolution 1738 par le Conseil de sécurité de l’ONU condamnant les attaques contre les journalistes. (...) Mais cette résolution s’est heurtée à la sourde oreille des belligérants", a déploré Omar Faruk Osman, président de la Fédération africaine des journalistes ainsi que de l’Association des journalistes somaliens. "Il faut faire en sorte que les normes internationales soient respectées sur le terrain et que ceux qui ne les respectent pas soient sanctionnés", a demandé le conseiller juridique du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) Robin Geiss. "Les journalistes jouent un rôle vital dans les zones de conflit. Il est nécessaire de prendre des mesures actives pour faire appliquer le droit international", a renchéri la Haut Commissaire adjointe aux droits de l’homme Kyung-Wha Kang qui s’est alarmée du "nombre élevé de crimes commis en toute impunité". Plusieurs intervenants ont souhaité que le Conseil donne une suite à ce débat, notamment Hedayat Abdel Nabi, présidente de l’ONG de défense des journalistes dans les zones de conflit Presse Emblème Campagne (PEC), qui a proposé la création d’un groupe de travail.

Agence France Presse

Frank La Rue

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source