retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (5ème partie) : Du 1er mai 2004 au 15 mai 2004
AFP, 14 mai 2004

Souveraineté de l’Irak : L’opinion d’Adnan Pachachi, membre de l’actuel Conseil de gouvernement irakien


Le gouvernement britannique estime qu’une résolution des Nations Unies sur l’Irak devrait être prête dans 15 jours et approuvée par le Conseil de sécurité avant le 10 juin, a annoncé, vendredi 14 mai 2004, à Londres, un haut responsable gouvernemental sous couvert de l’anonymat.


Les ministres des Affaires étrangères du G8 se retrouvent, vendredi 14 mai, à Washington, où les discussions seront centrées sur l’Irak à l’approche du transfert de souveraineté prévu le 30 juin 2004.

Les Etats-Unis voudraient accompagner ce transfert d’une nouvelle résolution du Conseil de sécurité de l’ONU. Les discussions préliminaires sur cette résolution se déroulent "dans un très bon esprit", a commenté pour sa part à Londres l’ambassadeur britannique à l’ONU, Emyr Jones Parry.

Washington n’a pas encore déposé de projet formel sur la table du Conseil de sécurité, affirmant attendre pour cela d’en savoir plus sur les idées de l’émissaire de l’ONU en Irak, Lakhdar Brahimi, et sur la composition de la future équipe gouvernementale irakienne.

Selon le haut responsable britannique qui a requis l’anonymat, certains détails importants restent en suspens, comme le statut des prisonniers irakiens et la chaîne de commandement appropriée qui permettra aux forces de la coalition d’opérer après le 30 juin 2004. Le gouvernement de Bagdad devrait avoir sa place dans cette chaîne de commandement, a-t-il précisé. Les Américains n’ont pas encore décidé si les prisonniers irakiens de la coalition seraient livrés ou non aux nouvelles autorités de l’Irak, a ajouté cette source.

Un membre sunnite du Conseil de gouvernement irakien, Adnan Pachachi, a souhaité pour sa part, vendredi 14 mai 2004, que le futur gouvernement intérimaire irakien prenne le contrôle des prisons dans le pays, y compris celle d’Abou Ghraib, où des soldats américains ont été photographiés en train de torturer des prisonniers irakiens. "Je ne vois pas pourquoi les prisons tomberaient sous toute autre autorité que celle du gouvernement du pays dans lequel ces prisons se trouvent", a-t-il déclaré dans un entretien à la radio BBC. "Il est illogique d’avoir des prisons placées sous l’autorité de forces étrangères", a-t-il insisté, sans pour autant rejeter une assistance étrangère : "Si nous avons besoin d’expertise dans un domaine, bien sûr nous pouvons demander de l’aide".

M. Pachachi a jugé en revanche que l’Irak ne pouvait se passer d’aide pour assurer sa sécurité après avoir retrouvé sa souveraineté. "Bien évidemment nous préfèrerions nous occuper nous mêmes des questions de sécurité, a-t-il dit. Mais il est plutôt évident que nous n’en avons pas les moyens. C’est pour cela que nous espérons qu’il y aura une nouvelle résolution de l’ONU qui définira de manière très claire les règles de fonctionnement de la force multinationale", a-t-il poursuivi, en avançant le souhait de voir les Irakiens y jouer "un rôle central".

Il souhaite, en outre, que l’envoyé spécial de l’ONU, Lakhdar Brahimi, nomme les membres du futur gouvernement intérimaire d’ici à la fin mai 2004, afin qu’ils participent à l’élaboration de cette nouvelle résolution du Conseil de sécurité.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source