retour article original

mardi 28 mars 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption au Guatemala
ATS, 8 juin 2010

Corruption : Le commissaire de l’ONU pour la lutte contre l’impunité au Guatemala démissionne


Conrado Arnulfo Reyes Sagastume

Le commissaire de l’ONU pour la lutte contre l’impunité au sein du pouvoir judiciaire du Guatemala, l’Espagnol Carlos Castresana, a annoncé, lundi 7 mai 2010, sa démission. Il se dit l’objet "d’attaques systématiques".

Guatemala


M. Castresana assure que le personnel de la Commission internationale contre l’Impunité (CICIG) et lui-même sont "l’objet d’attaques systématiques de la part de groupes qui souhaitent rester au pouvoir". Il a également qualifié de "corrompu" le nouveau procureur général du pays centraméricain, Conrado Reyes, nommé, le 25 mai, par le président, Alvaro Colom, après une forte polémique. "Je sens que je ne peux plus rien faire pour le Guatemala. J’ai donc présenté ma démission au secrétaire général des Nations unies", Ban Ki-moon, a-t-il déclaré. Selon lui, elle a déjà été acceptée et son successeur sera nommé dans les prochains jours. "Nous avons demandé hier (dimanche 6 juin 2010), au président, la destitution du procureur général qui vient d’être nommé", a-t-il également précisé, en accusant M. Reyes d’entretenir des liens avec Carlos Quintanilla, l’ancien chef du ministère des Affaires administratives et de la sécurité, limogé par M. Colom pour espionnage présumé.

Agence télégraphique suisse

Carlos Castresana

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source