retour article original

samedi 29 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Zambie
AFP, 17 juin 2010

Corruption : Le Fonds mondial contre le sida suspend son aide à la Zambie


Deux jeunes victimes du sida dont l’une a été violée

Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme a suspendu son aide à la Zambie, estimant que la corruption affectait le ministère de la Santé de ce pays pauvre d’Afrique australe. La décision, figurant, mercredi 16 juin, sur son site internet, a été prise lors d’une réunion du Fonds tenue, en avril 2010, à Genève.

Zambia


Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme, un partenariat public-privé basé à Genève, estime avoir sauvé 4,9 millions de vies humaines dans le monde depuis 2005 et doit lever entre 13 et 20 milliards de dollars en 2010 pour la période 2011-2013. Le Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme est le principal donateur au secteur de la santé de Zambie et la suspension de son aide devrait se faire sentir dans un pays où près de 230000 personnes bénéficient de traitements contre le sida de sa part. En 2009 déjà, les Pays-Bas avaient suspendu une aide de 13 millions d’euros (18 millions de dollars) au secteur de la santé de la Zambie pour cause de corruption présumée. Un audit avait mis en évidence des éléments de corruption et autres irrégularités, mais il n’a pas été suivi de mesures de la part du gouvernement. L’ancien président, Frederick Chiluba, a été acquitté, en 2009, par un tribunal zambien, bien qu’il ait été condamné pour corruption par la justice britannique. Un rapport du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme indique que ses auditeurs n’ont pas pu garantir un bon usage de nouveaux versements, car "les autorités nationales n’ont pas réussi pour l’instant à fournir des assurances sur une action adéquate contre la fraude sur des programmes du Fonds mondial". Toutefois, le ministre de la Santé zambien, Kapembwa Simbao, a démenti que les fonds aient été suspendus et affirmé ne pas être en possession d’indication que le Fonds arrêtera ses dons. "Il n’est pas indiqué que le Fonds global retirera ou arrêtera de financer le secteur de santé du pays", a-t-il affirmé.

Agence France Presse

Une victime du sida

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source