retour article original

vendredi 21 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (2ème partie) : Du 8 mars 2004 au 20 mai (...)
AP, 16 mai 2004

Crimes de guerre américains : Un ex-détenu de Guantanamo déclare avoir été battu


LONDRES (AP) - Un ressortissant britannique, libéré de la prison de Guantanamo, déclare au quotidien "The Observer", que les gardiens américains de la base ont filmé les prisonniers en train d’être attaqués et battus.

Dans un entretien publié dans le journal britannique, Terek Dergoul, 26 ans, déclare avoir été physiquement abusé durant les interrogatoires à la base américaine de Cuba. L’ex-détenu a été libéré, en mars 2004, avec quatre autres Britanniques, après deux ans de détention.


Selon Terek Dergoul cité par "The Observer", les prisonniers étaient attaqués en cas d’infractions mineures par des unités connues sous le nom de Force de réaction extrême, et les attaques étaient filmées. "Il y avait toujours un gars derrière l’escouade en train de filmer tout ce qui se passait", déclare-t-il.

Le porte-parole de Guantanamo, le colonel Leon Sumpter a confirmé au quotidien que les actions de cette unité étaient enregistrés pour pouvoir être visionnés par l’hiérarchie.

Terek Dergoul a également déclaré qu’il avait reçu des coups de poing et des coups de pied, et que sa barbe, ses cheveux et ses sourcils avaient été rasés. Durant les interrogatoires, il était enchaîné et laissé dans une chambre froide jusqu’à huit heures.

La description de Dergoul est similaire à celle de deux autres ex-détenus britanniques, Shafiq Rasul et Asif Iqbal, qui racontent dans une lettre aux autorités américaines les sévices subis pendant leurs deux années de détention à Guantanamo. Ces deux anciens détenus ont déclaré que les prisonniers y étaient forcés à se dévêtir et étaient enchaînés au sol durant des heures, tandis que les geôliers utilisaient des chiens ou de la musique assourdissante pour leur extorquer des aveux.

Ces accusations surviennent alors que l’armée américaine tente de désamorcer le scandale des tortures infligées à des prisonniers irakiens à la prison d’Abou Ghraïb, à l’ouest de Bagdad.

Associated Press

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source