retour article original

lundi 24 juillet 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Proche Orient (5ème partie) : Mai 2004
AFP, 17 mai 2004

Proche Orient : L’armée israélienne dévaste systématiquement une partie de Rafah et les Palestiniens sans abri se comptent par milliers


GAZA (AFP) - L’armée israélienne menait, lundi 17 mai 2004 au matin, une importante incursion à Rafah dans le sud de la bande de Gaza avec des chars, des bulldozers et des hélicoptères qui ont ouvert le feu, ont indiqué des responsables des services de sécurité palestiniens.

Les forces israéliennes ont pénétré sur 200 mètres de profondeur à Rafah, ont ajouté ces responsables sans faire état de blessés. Selon la radio militaire israélienne, l’armée a déployé d’importants renforts dans le sud de la bande de Gaza pour isoler Rafah située près de la frontière égyptienne en vue de préparer une "opération de grande envergure" dans cette localité.


Cette opération vise à empêcher le transfert d’armes et d’activistes Palestiniens vers Rafah, où l’armée israélienne compte lancer des opérations de recherches en vue d’arrêter des Palestiniens recherchés et de détruire des tunnels servant à la contrebande d’armes en provenance d’Egypte. Un porte-parole de l’armée s’est borné à indiquer que des renforts avaient été déployés dans le secteur de Rafah "depuis plusieurs jours" sans donner d’autres précisions.

La radio publique a pour sa part indiqué que l’armée avait préparé un projet de creusement de canal le long de l’axe dit de "Philadelphie", qui s’étend le long de la frontière égyptienne en vue d’empêcher la contrebande d’armes vers la bande de Gaza. Parmi les autres projets envisagés figure le creusement d’une énorme tranchée, a rapporté dimanche soir la deuxième chaîne privée de télévision israélienne en précisant que cet ouvrage pourrait avoir 20 mètres de profondeur et de 60 à 80 mètres de large. Entre cette "tranchée de sécurité" et les maisons palestiniennes les plus proches, en face de la frontière, un espace de 150 mètres de large devra être dégagé grâce à la destruction de maisons, tandis que plusieurs ponts permettraient aux soldats israéliens, qui contrôlent la frontière, de franchir le fossé.

Dimanche 16 mai 2004, l’armée israélienne a obtenu le feu vert de la Cour suprême pour continuer à détruire des maisons de Palestiniens à Rafah. La Cour suprême a rejeté les appels présentés contre la destruction de maisons à Rafah, alors que plus de 1000 Palestiniens se sont déjà retrouvés à la rue dans ce secteur après la démolition de 88 habitations ces derniers jours, selon les chiffres de l’Agence des Nations Unies pour l’aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa).

Le chef d’état-major israélien, le général Moshé Yaalon, a indiqué, dimanche 16 mai 2004, au cours du conseil des ministre, que "plusieurs centaines de maisons" destinées à être démolies ont d’ores et déjà été sélectionnées.

La destruction de maisons palestiniennes est "une cruelle agression contre notre peuple", a dénoncé le dirigeant palestinien Yasser Arafat, tandis que le bureau de son Premier ministre Ahmad Qoreï a assimilé les démolitions à un "nettoyage ethnique".

Le Premier ministre Ariel Sharon a justifié, dimanche 16 mai 2004, devant son cabinet, les opérations menées à Rafah quelques jours après la mort de 13 soldats et d’une trentaine de Palestiniens dans la bande de Gaza. "Nous ne permettrons pas au terrorisme palestinien de disposer de la capacité de menacer le coeur d’Israël", a ajouté M. Sharon. Selon le général Yaalon, les Palestiniens projettent de faire passer par Rafah des roquettes katioucha à longue portée capables d’atteindre tout le territoire israélien.

M. Sharon a indiqué que des contacts avaient été noués avec l’Egypte pour que ce pays empêche la contrebande d’armes à partir de son territoire.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source