retour article original

vendredi 26 mai 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (6ème partie) : Du 16 mai 2004 au 15 juin 2004
AFP, 17 mai 2003

Irak : La Russie et l’Iran appellent à une solution "légitime"


La Russie et l’Iran ont appelé, lundi 17 mai 2004, la coalition menée par les Américains en Irak à revoir son approche de manière à permettre la mise en place d’un gouvernement "légitime" dans ce pays, seul capable selon eux d’enrayer l’escalade de la violence.


La Russie est "préoccupée par l’escalade des actions militaires et de la violence en Irak, qui suscite une violence réciproque" et rend "de plus en plus problématique le processus de règlement politique", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, lors d’une conférence de presse conjointe à l’issue d’entretiens avec son homologue iranien Kamal Kharazi. "Nous sommes convaincus de la nécessité de changer d’approche dans le règlement irakien, afin que toute les forces politiques de la société irakienne participent à la création des structures de transition", ce qui "permettra de donner une légitimité au processus de règlement, aux yeux des Irakiens et de la communauté internationale", a-t-il ajouté.

"Le nouveau gouvernement doit avant tout être légitime, mais nous craignons que les projets qui sont proposés soient privés de légitimité", a de son côté déclaré M. Kharazi. "L’essentiel est de transmettre le pouvoir au peuple irakien", a-t-il souligné.

Rééditant l’appel de la Russie à une conférence internationale sur l’Irak, M. Lavrov a enfin déclaré que la Russie "espérait que ses conseils seraient entendus" après la visite, samedi 15 mai 2004, à Moscou, de la conseillère présidentielle américaine pour la sécurité nationale, Condoleeza Rice.

"Tout ce qui se passera en Irak après la restitution de la souveraineté de l’Irak doit être effectué avec l’accord du nouveau gouvernement souverain : le maintien de forces multinationale, leur composition et la liste des pays qui pourront envoyer leur contingent au sein de ces forces, tout cela doit dépendre du désir du gouvernement souverain irakien", a souligné M. Lavrov. "La Russie n’a pas l’intention d’envoyer ses contingents militaires en Irak. Si le nouveau gouvernement irakien formule une telle demande, nous l’examinerons bien sûr, mais je doute fort que la situation dans le domaine de la sécurité permette de prendre une décision positive", a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée, M. Lavrov a déclaré que la force multinationale devrait comprendre des contingents de pays extérieurs à la coalition, notamment ceux de pays arabes. "Je pense qu’il sera question d’une force multinationale dans laquelle resteront les soldats américains et des autres pays de la coalition. A ceux-ci s’ajouteront probablement des contingents d’autres pays, arabes notamment", a-t-il dit, cité par l’agence Interfax.

La Russie a condamné, lundi 17 mai 2004, l’attentat qui a coûté la vie au président en exercice du Conseil de gouvernement transitoire irakien, Ezzedine Salim. Cet acte souligne "la nécessité de repenser le modèle même du règlement irakien, en lui donnant la transparence nécessaire et, le plus important, la compréhension et le soutien de la population de l’Irak", a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères Iouri Fedotov à l’agence Interfax.

M. Kharazi, dont la visite à Moscou devait se terminer lundi 17 mai 2004 au soir, a été reçu dans la journée par le président russe Vladimir Poutine qui a qualifié l’Iran de "partenaire stable et de longue date" de la Russie.

Agence France Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source