retour article original

mercredi 23 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Angola
17 mai 2004

Angola : Un million de personnes menacées par une crise alimentaire


Un enfant angolais

Après 30 ans de conflit, le manque de soutien international au processus de paix , l’incapacité d’un gouvernement à gérer le pays et les 10 millions de mines dispersées à travers le pays viennent s’ajouter les conséquences actuelles des pluies diluviennes qui ont ruiné une grande partie des récoltes.

Angola


La situation alimentaire sur le haut plateau du pays se dégrade de jour en jour de façon alarmante. « La prochaine récolte de maïs, de haricots verts et de patates douces ne produira pas la quantité suffisante pour assurer l’approvisionnement de la population. D’ici à mai ou juin 2005, environ un million de personnes seront confrontées à une période d’insécurité alimentaire, en raison de pluies abondantes ayant détruit une grande partie des récoltes », confirme Gilbert Guezennec, le coordinateur de la sécurité alimentaire de Action contre la Faim-Espagne en Angola.

Agriculteurs angolais

L’Angola compte plus de 4 millions de déplacés par le conflit et 400000 réfugiés dans les pays voisins, dont la plupart sont déjà rentrés. Cette population retrouve une grande partie de ses terres minées (on estime le nombre de mines à 10 millions), ce qui limite les déplacements, les activités agricoles, l’accès aux services basiques de santé et gêne l’action des organisations humanitaires.

Démineur

« La population a récupéré prématurément ce qu’elle avait déjà semé, par peur de perdre la récolte définitivement. Elle est donc dans l’impossibilité de semer de nouveau, n’ayant plus de graines » déclare Gilbert Guezennec qui alerte sur les risques de famine pour une population qui commençait à bénéficier d’une paix tant attendue, dans un pays potentiellement riche grâce à son sous-sol et à son important potentiel agricole.

Vendeurs de rue en Angola

Après 11 ans d’action en Angola, Action contre la Faim dénonce le manque de soutien en faveur d’une consolidation de la paix et interpelle la communauté internationale pour répondre aux besoins urgents de cette population vulnérable. Plusieurs moyens : la distribution générale de nourriture, le soutien des activités agricoles à court terme (distribution de semences en mai, juillet et août 2004), l’identification et le traitement des cas de malnutrition et le suivi de la situation d’insécurité et de dégradation alimentaire.

Action contre la faim

Paysage de l’Angola

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source