retour article original

vendredi 21 novembre 2014
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Etats-Unis (2ème partie) : Du 8 mars 2004 au 20 mai (...)
SDA-ATS News Service, 19 mai 2004

Crimes de guerre américains : Un militaire US assure que les tortures étaient monnaie courante


WASHINGTON - Un membre du renseignement militaire américain a accusé l’armée de chercher à dissimuler l’étendue des sévices infligés aux prisonniers irakiens.

Selon lui, des dizaines de soldats sont impliqués dans ces tortures, exécutant les ordres.


"On tente absolument de dissimuler cette affaire. Ce qui m’a surpris c’est le silence, le silence collectif de tant de gens impliqués. On leur a dit de ne pas parler", a déclaré le sergent Samuel Provance à la chaîne de télévision américaine ABC.

Le sergent, qui faisait partie du 302e bataillon du renseignement militaire et était stationné en septembre à la prison d’Abou Ghraib, près de Bagdad, a déclaré à la chaîne que les sévices avaient lieu à la demande du renseignement militaire américain et étaient beaucoup plus fréquents que ne l’affirme le Pentagone. Sept membres de la police militaire (MP) ont jusqu’ici été inculpés, et plusieurs d’entre eux ont déjà accusé le renseignement militaire d’avoir supervisé et ordonné les interrogatoires musclés.

Le scandale des tortures sur les prisonniers, révélées fin avril 2004 par une télévision américaine, a soulevé l’indignation dans le monde entier et continue à faire l’objet d’enquêtes aux Etats-Unis, menaçant jusqu’au Secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld.

Mercredi 19 mai 2004, un soldat, Jeremy Sivits, 24 ans, l’un des sept inculpés, sera le premier à comparaître devant une cour martiale à Bagdad. Le soldat, qui devrait plaider coupable, est notamment accusé d’avoir pris la photo de prisonniers irakiens nus forcés à former une pyramide humaine, désormais célèbre.

Par ailleurs, deux journalistes et un chauffeur irakiens de Reuters ont été maltraités, battus et humiliés, en janvier 2004, lors de leur détention de quatre jours dans des camps militaires américains près de Falloudja. L’affaire n’a jamais pu être relatée en raison du refus catégorique de l’armée de commenter les faits.

SDA-ATS News Service

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source