retour article original

vendredi 18 août 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Côte d’Ivoire
AP, 9 septembre 2010

Côte d’Ivoire : Les autorités adoptent une liste électorale définitive


Vue d’Abidjan

Le président ivoirien, Laurent Gbagbo, a signé, jeudi 9 septembre 2010, une liste électorale définitive, levant ainsi le dernier obstacle pour l’organisation d’une élection présidentielle, longtemps reportée, qui pourrait mettre fin à huit ans de crise politique dans le pays.

Côte d’Ivoire


Des différends concernant la citoyenneté avaient déclenché une guerre civile, il y a huit ans, en Côte d’Ivoire. Ce pays était alors divisé entre un Nord contrôlé par les rebelles et un Sud contrôlé par le gouvernement. Des accords de paix signés en 2007 avaient abouti à un partage du pouvoir entre les deux camps, et des élections devaient être organisées la même année. Mais des désaccords concernant les personnes susceptibles de voter, liés à des problèmes de citoyenneté, avaient conduit le processus de paix dans une impasse. Plusieurs fois, l’élection présidentielle avait été repoussée. Lors d’une cérémonie au Palais présidentiel, Laurent Gbagbo a signé un décret délivrant des cartes d’identité nationales à ceux qui figurent sur la liste. Il a également donné son feu vert à l’organisation des derniers préparatifs de l’élection, désormais fixée au 31 octobre 2010. "Le jour des élections, celui qui gagne gagne. Celui qui perd perd. Nous ne voulons pas de bataille", a déclaré Laurent Gbagbo. "Des millions de personnes recevront des cartes d’identité pour la première fois de leur vie", a déclaré pour sa part Young-Jin Choi, chef de la force de maintien de la paix de l’ONU en Côte d’Ivoire.

Associated Press

Laurent Gbagbo

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source