retour article original

mardi 21 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Haïti (4ème partie) : Du 1er avril 2004 au 31 août 2004
AP, 5 juin 2004

Intempéries en Haïti et République dominicaine : plus de 3300 morts et disparus


Haïti et Saint-Domingue

PORT-AU-PRINCE (AP) - Les inondations et coulées de boue en Haïti et en République dominicaine ont fait plus de 3300 morts et disparus, selon le bilan fourni par les autorités des deux pays, vendredi 4 juin 2004, deux semaines après les pluies torrentielles qui ont ravagé le centre-sud de l’île d’Hispaniola.

Les habitants de Jimani, en République dominicaine, se sont réunis pour une messe à la mémoire des victimes des intempéries, le 1er juin 2004


Les autorités haïtiennes ont recensé 1191 morts et 1484 "disparus", alors que les secouristes arrivent peu à peu à atteindre certains villages isolés.

En République dominicaine, on décompte 395 morts et 274 disparus. Par ailleurs les journalistes ont assisté à l’enterrement d’environ 80 corps qui n’ont pas été pris en compte dans le bilan.

Au total, les intempéries dans les deux pays ont fait au moins 3344 victimes, morts ou disparus, sans compter des milliers de personnes blessées ou sans-abri.

Vue aérienne de Mapou, à Haïti, le 30 mai 2004

Selon les secouristes, des centaines de victimes, emportées par les eaux ou enterrées sous la boue, ne seront jamais trouvées. "Le bilan des décès est plus important que prévu, et continuera sûrement à s’élever", a déclaré Marko Kokic, un représentant de la Croix Rouge. "Il y a 1500 disparus, et nous n’espérons pas trouver de survivants."

Jeudi 3 juin, les employés de la Croix rouge ont découvert 17 corps alors qu’ils étaient à bord d’un bateau près de Mapou, une village du sud de Haïti durement touché par les inondations du 24 mai 2004, considérées comme l’une des pire catastrophes naturelles qui a frappé la région depuis des années.

Borenord Louimat, membre de la Croix-rouge haïtienne, cherche des cadavres à Mapou, le 3 juin 2004

Environ 2400 habitations ont été détruites en Haïti et 220 autres en République dominicaine, tandis que 2200 autres ont été endommagés. Selon la Croix Rouge, plus de 6000 familles ont besoin d’abris et de nourriture, notamment dans la région de Mapou et de Fond Verrettes, en Haïti, où les risques d’inondations et de glissements de terrain demeurent importants en cas de nouvelles pluies.

Vendredi 4 juin 2004, l’Union européenne a promis une aide d’urgence de deux million d’euros pour assister Haïti et la République dominicaine.

Associated Press

Deux habitants des Cayes, à Haïti, contemplent l’eau qui a inondé leur localité, le 31 mai 2004

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source