retour article original

jeudi 27 avril 2017
Vous êtes ici Accueil Histoire La seconde guerre mondiale en photos
La seconde guerre mondiale en photos 18

Le raid sur Tokyo


James Doolittle

Afin de pouvoir lancer un raid de représailles contre le Japon, le colonel américain James Doolittle a entraîné ses pilotes à décoller, avec des bombardiers B-25, depuis une piste aussi courte que le pont d’envol d’un porte-avion.


Les bombardiers, au nombre de seize, ont été embarqués sur le porte-avion Hornet, qui a navigué, avec quelques navires d’escorte, en direction du Japon. Il était prévu qu’après leur mission de bombardement, les avions poursuivraient leur vol vers la Chine et se poseraient en territoire aux mains des nationalistes chinois. Un second porte-avion, l’Enterprise, chargé de chasseurs, devait assurer la protection aérienne du Hornet.

Des B-25 sur le pont d’envol du USS Hornet, en avril 1942

Un B-25 sur le pont d’envol du USS Hornet, en avril 1942

Le 18 avril 1942, cette force a été repérée par des bateaux de surveillance japonais. Les navires américains risquaient désormais d’être très rapidement attaqués par l’aviation japonaise. Il a été décidé de lancer aussitôt les bombardiers, en sorte que la force navale puisse faire demi-tour.

Le USS Nashville tire sur un navire d’alerte japonais, le 18 avril 1942

Un B-25 s’apprête à décoller du USS Hornet, le 18 avril 1942

Un B-25 s’apprête à décoller du USS Hornet, le 18 avril 1942

Un B-25 s’apprête à décoller du USS Hornet, le 18 avril 1942

Un B-25 décolle du USS Hornet, le 18 avril 1942

Un B-25 vient de décoller du USS Hornet, le 18 avril 1942

Le USS Hornet lance ses B-25, le 18 avril 1942

Bien qu’avertis, les Japonais ne s’attendaient pas à une attaque avant le lendemain. Ils pensaient que le porte-avion se rapprocherait davantage du Japon. Tous les bombardiers ont lâché leurs bombes sur Tokyo. Mais, ensuite, ils ont été pris dans du mauvais temps. Plusieurs se sont écrasés à l’atterrissage. D’autres pilotes ont dû sauter en parachute. Sur 80 aviateurs américains, 71 ont survécu ; 3 ont été exécutés par les Japonais.

Bombardement de la base navale japonaise de Yokosuka, le 18 avril 1942

Des soldats chinois emmènent des aviateurs américains en sécurité, en avril 1942

Le lieutenant Robert Hite (au centre de l’image), capturé par les Japonais

Suite dans La bataille de la mer de Corail

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source