retour article original

dimanche 20 août 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives République démocratique du Congo (1ère partie) : Du 8 février 2004 au (...)
AP, 7 juin 2004

République démocratique du Congo : L’Union européenne envisage l’envoi d’une force militaire, selon Louis Michel


Vue de Kinshasa

KINSHASA, Congo (AP) - L’Union européenne envisage l’envoi d’une force militaire de maintien de la paix dans l’est du Congo-Kinshasa où les combats ont repris entre rebelles et forces gouvernementales à la suite de la prise de la ville de Bukavu par la rébellion, a indiqué, lundi 7 juin 2004, le ministre belge des Affaires étrangères Louis Michel.

République démocratique du Congo


"Nous sommes d’accord sur le principe" d’un déploiement, a déclaré M. Michel lors d’une visite dans la capitale congolaise, Kinshasa. "Mais nous devons être sûrs des modalités."

Louis Michel

Toutefois, aucun accord formel n’a encore été conclu entre les pays membres de l’UE, a fait savoir la Commission européenne à Bruxelles.

En 2003, dans le cadre de l’opération Artémis, les Européens avaient déjà envoyé une force de 1850 hommes, sous commandement français, dans la ville de Bunia, également dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), pour ramener le calme dans cette région secouée par des combats entre rebelles et forces gouvernementales.

Convoi militaire de l’Opération Artémis

La crise actuelle a éclaté lorsque deux commandants de l’armée congolaise sont entrés en rébellion et ont pris, mercredi 2 juin 2004, le contrôle de Bukavu, grande ville de l’est du pays, à la frontière rwandaise. Les autorité de Kinshasa ont accusé le Rwanda d’être derrière cette rébellion, ce que dément Kigali.

Sodlats dissidents quittant Bukavu, le 7 juin 2004

Lors de sa conférence de presse à Kinshasa, Louis Michel a précisé que son "opinion n’était pas encore formée" sur les responsabilités dans la crise actuelle. Mais il a ajouté qu’"il est absolument nécessaire que les rebelles se soumettent à l’autorité du gouvernement de transition".

A son arrivée, dimanche 6 juin 2004 au soir, à Kinshasa, le ministre belge des Affaires étrangères -dont le pays est l’ancienne puissance coloniale du Zaïre devenu RDC- a rencontré le président congolais Joseph Kabila.

Joseph Kabila

Dans la journée, il devait également s’entretenir "probablement" avec le président rwandais Paul Kagame à Kampala, la capitale de l’Ouganda.

Associated Press

Paul Kagame

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source