retour article original

samedi 24 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Corruption Corruption en Afghanistan
AFP, 25 octobre 2010

Corruption : Hamid Karzai reconnaît des dons de l’Iran sous forme de « sacs d’argent »


Un boulanger, à Kandahar, le 24 octobre 2010

Le président afghan, Hamid Karzaï, a admis, lundi 25 octobre 2010, qu’un de ses conseillers recevait des « sacs d’argent » de l’Iran, mais a assuré qu’il s’agissait d’aide officielle et « transparente », après que le New York Times eut affirmé que Téhéran cherchait ainsi à asseoir son influence.

Afghanistan


Selon le quotidien américain New York Times, le chef de cabinet du président Karzaï, Oumar Daoudzaï, a reçu des millions de dollars, versés ensuite sur un fonds secret que MM. Daoudzaï et Karzaï utilisent pour payer des députés, des chefs de tribus et même des responsables talibans, afin de s’assurer de leur loyauté. L’Iran jouerait de son influence pour semer la discorde entre les Afghans et leurs alliés américains et ceux de l’OTAN, ajoute le quotidien, citant des responsables afghans et occidentaux à Kaboul. « Le gouvernement iranien nous aide une ou deux fois par an en nous donnant 500000, 600000 ou 700000 euros à chaque fois », a déclaré Hamid Karzaï, lors d’une conférence de presse. « Il s’agit d’aide officielle. [Oumar] Daoudzaï reçoit l’argent du gouvernement iranien conformément à mes ordres », a ajouté M. Karzaï. « Tout cela est transparent. Eh oui, l’argent arrive dans des sacs », a reconnu le chef de l’Etat afghan.

Agence France Presse

Hamid Karzai

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source