retour article original

samedi 25 février 2017
Vous êtes ici Accueil Archives Archives Irak (6ème partie) : Du 16 mai 2004 au 15 juin 2004
AFP, 12 juin 2004

Irak : Evolution fondamentale dans les relations entre la résistance et le gouvernement provisoire


BAGDAD (AFP) - Trois semaines avant le transfert de la souveraineté aux Irakiens, un responsable du ministère des Affaires étrangères a été tué, samedi 12 juin 2004, à Bagdad ; et une amorce de dialogue s’est esquissée entre le chef résistant chiite Moqtada al-Sadr et le gouvernement irakien.


Par ailleurs, la Russie a proposé d’ouvrir des négociations internationales sur la reconstruction de l’Irak. Son ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, estime que la reconstruction pourrait faire l’objet d’une conférence rassemblant la communauté internationale et les pays musulmans. A propos de la lutte contre le terrorisme international, Sergueï Lavrov a rappelé qu’"il n’existait aucune relation entre le terrorisme et l’Irak avant l’intervention américaine. Les terroristes se sont infiltrés après l’occupation".

En attendant, les attentats et les affrontements redoublent d’intensité. Certains estiment que les violences vont s’aggraver avant le transfert de souveraineté. "On ne pourra sortir de cette impasse qu’en mettant fin aussi vite que possible à cette occupation, en transférant la souveraineté et en donnant le pouvoir au peuple irakien", selon le ministre russe.

A Bagdad, Bassam Koubba, sous-secrétaire aux Affaires étrangères chargé des organisations internationales et de la coopération, de confession chiite, a été tué, samedi 12 juin 2004, par des inconnus. C’est le premier attentat visant un membre de la nouvelle équipe du gouvernement intérimaire appelé à diriger le pays après le 30 juin 2004.

Egalement dans la capitale, deux enfants ont été tués et 23 personnes blessées lors de heurts entre forces américaines et résistants de Moqtada al-Sadr à Sadr City. Dans le sud de la capitale, trois soldats américains ont été blessés dans l’explosion d’une voiture piégée.

Deux soldats de la coalition et deux policiers irakiens ont été blessés par l’explosion de deux bombes, samedi 12 juin 2004, à Baaqouba. Une bombe a explosé samedi au passage d’un convoi américain, à Karma, à 20 km à l’est du bastion sunnite de Falloujah, selon un témoin.

Un Libanais de 26 ans, travaillant dans les télécommunications, et deux de ses collègues irakiens ont été égorgés et leurs corps retrouvés, vendredi 11 juin 2004, près de Falloujah.

Mais sept ouvriers turcs du bâtiment enlevés en Irak au début de la semaine ont été libérés samedi 12 juin 2004. Un responsable de leur ambassade n’a pu préciser ni les conditions de leur libération ni leur état de santé.

Sur le plan politique, un dialogue a commencé à s’esquisser, samedi 12 juin 2004, entre le chef chiite radical Moqtada al-Sadr, pourfendeur des institutions provisoires irakiennes établies par les Etats-Unis, et le gouvernement qui doit diriger le pays dans moins de trois semaines. "Je suis avec ce gouvernement s’il appelle à la fin de l’occupation et propose un calendrier pour le départ des forces étrangères", avait indiqué Moqtada Sadr, dans un prêche prononcé, vendredi 11 juin 2004, en son nom. Un porte-parole de Moqtada al-Sadr a fait valoir que le dirigeant chiite abordait désormais la question du gouvernement d’un point de vue "réaliste" et non plus "juridique et religieux".

"Cette semaine, sayyed Moqtada a évoqué le gouvernement du point de vue réaliste. Nous avons deux choix : soit nous opposer à ce gouvernement, soit l’accepter. Si nous le refusons, nous n’en tirerons aucun profit", a estimé le porte-parole. "La principale clé est le refus de l’occupation. S’il y a un calendrier pour la fin de l’occupation ou s’ils n’acceptent pas l’occupation, nous pouvons discuter avec eux. Nous ne pouvons rien discuter avec un gouvernement sous occupation".

Le gouvernement irakien et la coalition ont relevé, samedi 12 juin 2004, avec satisfaction le changement de ton du chef radical chiite Moqtada al-Sadr. "Nous accueillons favorablement les demandes de sayyed Sadr et nous nous félicitons de son soutien, en rappelant que le gouvernement dirigé par Iyad Allaoui est fondamentalement opposé à l’occupation", a déclaré le porte-parole du gouvernement Georgous Saada.

"Nous sommes très encouragés par ce qu’il a dit il y a quelques jours et nous espérons qu’il continuera sur cette ligne raisonnable", a indiqué par ailleurs un responsable militaire. La coalition semble ainsi avoir renoncé à capturer Moqtada al-Sadr, visé pour incitation au meurtre par un mandat d’arrêt, et à démanteler sa milice, avant le transfert des pouvoirs au gouvernement, le 30 juin 2004.

Le conflit irakien continue à avoir des conséquences sur la politique intérieure de certains pays de la coalition. Les électeurs britanniques ont sanctionné le Premier ministre Tony Blair pour la guerre en Irak, a jugé, samedi 12 juin, l’ex-ministre travailliste des Affaires étrangères Robin Cook, commentant le revers électoral du Labour lors des élections partielles de jeudi 10 juin 2004.

La presse espagnole voyait, samedi 12 juin, en Tony Blair une nouvelle victime de la "malédiction des Açores" et de l’invasion de l’Irak après la déroute des travaillistes, qu’elle compare à celle de José Maria Aznar aux élections législatives espagnoles de mars 2004.

Aux Etats-Unis, le sommet du G8 a permis au président George W. Bush de recréer un semblant d’unité internationale autour de sa stratégie irakienne, mais sa position reste fragile. Un récent sondage crédite le candidat démocrate John Kerry de 51 % des intentions de vote contre 44 % à son adversaire républicain dans le cas où les deux candidats seraient seuls à s’affronter lors du scrutin du 2 novembre 2004.

Agence France-Presse

Si vous souhaitez soutenir l’activité du site web interet-general.info, vos dons sont les bienvenus sur le compte de la Banque cantonale de Genève No Z 3267.34.01 Clearing bancaire (CB) : 788 IBAN CH48 0078 8001 Z326 7340 1

Compte de chèque postal : 12-1-2

Veuillez libeller les chèques au nom de : interet-general.info

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source