retour article original

lundi 26 juin 2017
Vous êtes ici Accueil Informations internationales Afrique Côte d’Ivoire
AFP, 27 avril 2011

Côte d’Ivoire : Le chef du "commando invisible" demande à ses hommes de désarmer


Des membres du Commando invisible, à Abidjan, le 25 avril 2011

Ibrahim Coulibaly, chef du "commando invisible" qui avait déclenché, en janvier 2011, une insurrection contre le président ivoirien déchu, Laurent Gbagbo, à Abidjan, a demandé, mardi 26 avril, à ses hommes de désarmer. Il a répondu ainsi à l’exigence du chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a indiqué son adjoint.


Côte d’Ivoire

Le "commando invisible" avait pris, dès janvier 2011, le contrôle de larges zones du nord d’Abidjan, déstabilisant le régime bien avant l’arrestation de M. Gbagbo, le 11 avril. M. Ouattara a menacé, vendredi 22 avril, de "désarmer par la force" le "commando invisible" et d’autres groupes armés encore actifs à Abidjan, s’ils ne déposaient pas "rapidement" les armes. "Le général [Ibrahim Coulibaly [dit "Ib"] a dit à ses hommes qu’il faut qu’ils déposent les armes. (...) Les éléments [du commando] ont reçu l’information. On verra la suite", a déclaré Félix Anoblé, numéro deux du groupe. M. Anoblé a précisé avoir rencontré, mardi 26 avril, des chefs des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI) du président Ouattara, de la mission de l’ONU (Onuci) et de la force française Licorne, alors que l’ex-putschiste Ibrahim Coulibaly a sollicité récemment une entrevue avec le chef de l’Etat pour se mettre à sa disposition. Le premier ministre, Guillaume Soro, a transmis un message au chef du "commando invisible" dans lequel il lui demande "de déposer les armes immédiatement et sans conditions, de venir discuter (...) et pouvoir après faire allégeance" à M. Ouattara, a souligné le numéro deux du groupe. M. Soro, adversaire historique d’Ibrahim Coulibaly au sein de la rébellion de 2002 qui forme désormais le gros des FRCI, avait été accusé, lundi 25 avril, par M. Anoblé, de faire obstacle à la demande d’Ibrahim Coulibaly de rencontrer M. Ouattara.

Agence France Presse

Des soldats en patrouille à Abidjan, le 26 avril 2011

Accueil

éditeur : Frank Brunner | ouverture : 11 novembre 2000 | reproduction autorisée en citant la source